Italie : Face à la pénurie, des Français passent la frontière pour trouver médicaments et antibiotiques

En France, la pénurie de paracétamol et d’amoxicilline se poursuit, mais l’Italie ne semble pas être touchée par ce manque de médicaments. Pourquoi une telle situation ? On vous dit pourquoi.

Le problème de pénurie de médicaments est planétaire. Les affections hivernales, qui avaient fortement diminué avec les confinements, sont de retour avec une ampleur qui n’avait pas été prévue par les laboratoires. 

La France, l’Espagne, l’Australie, les États-Unis ont tiré la sonnette d’alarme, en particulier pour les formes pédiatriques.

Des tensions qui pourraient durer, a averti le ministre de la Santé François Braun, jeudi 5 janvier, selon qui il faudra encore “deux mois pour être vraiment tranquille et avoir nos stocks reconstitués”.

“On a vraiment des stocks”

Pourtant, il existe un pays qui ne connaît pas les mêmes tensions : l’Italie. 

De Menton, la frontière italienne n’est qu’à quelques kilomètres. Premier constat dans une pharmacie de Vintimille : les tiroirs de médicaments sont bien remplis.

Anna Maria Quaglia, gérante de la pharmacie, a bien entendu parler du manque de certains médicaments côté français. Mais en Italie, la pénurie sur le paracétamol n’est pas d’actualité.

Ici, le paracétamol a un autre nom : “tachipirina”. La pharmacienne affirme même avoir anticipé l’afflux de demandes de clients français, alors elle a fait des stocks : 

On a beaucoup de français qui viennent ici pour acheter ces médicaments, on sait que chez vous c’est tendu mais ici on a vraiment des stocks”. – Anna Maria Quaglia, gérante d’une pharmacie à Vintimille.

Une aubaine pour les clients français qui n’ont qu’à traverser la frontière pour s’approvisionner.

Pourquoi ces différences entre deux pays européens ?

 Les filières d’approvisionnement n’étant pas les mêmes, cette même pharmacie peut ainsi proposer à la vente ce qui est devenu difficile à trouver chez nous.

Autre exemple avec l’amoxicilline (aussi appelé Augmentin), un antibiotique en grande tension en France, avec là encore des quantités suffisantes dans les rayons.

Vintimille, à la frontière italienne, l’Augmentin (amoxicilline) se trouve facilement dans les rayons des pharmacies. • © Loïc Blache – FTV

Une réalité qui surprend les frontaliers français croisés dans les rues de Vintimille.

“Le paracétamol, à partir du moment où on ne peut pas trouver un médicament de base ou un antibiotique, il faut traverser la frontière à 50 km, c’est gravissime !”

Un autre Français ajoute : “c’est vrai que c’est difficile à trouver en France, c’est clair que le médicament on va l’acheter là où on peut le trouver”.

Des médicaments remboursables

Attention, acheter des médicaments en Italie est souvent plus cher qu’en France.

Mais s’ils sont sur ordonnance, la sécurité sociale française doit logiquement les rembourser.

En attendant, l’usine GSK de Mayenne met les bouchées doubles face aux pénuries dans son laboratoire de l’ouest de la France. 

L’usine, dont la cadence de production avait reculé au plus fort de la pandémie, fonctionne de nouveau au maximum de ses capacités. Les 370 salariés se relaient jour et nuit, cinq jours sur sept.

De son côté, l’Agence nationale de sécurité du médicament française a autorisé il y a quelques jours la fabrication d’amoxicilline directement par certains pharmaciens.

Un remède local face aux difficultés d’approvisionnement et aux épidémies qui continuent.