Italie : La styliste Stella Jean dénonce le racisme et le manque de diversité dans la mode

Temps de lecture : 2 minutes

L’Italienne Stella Jean, née à Rome et originaire d’Haïti, est l’une des rares stylistes noires du pays, et la seule à siéger à l’influente Chambre nationale de la mode italienne, qui réunit les plus grandes maisons de couture du pays.

Aujourd’hui, la créatrice s’est donnée pour mission de dénoncer le manque de diversité et le racisme dans le monde de la mode, mais aussi, dans l’ensemble de la société italienne : “J’ai estimé qu’il était de mon devoir de ne pas me contenter de faire mon travail comme si rien ne se passait dans ce pays. J’ai donc préparé, avec des femmes victimes de micro-agressions, une réponse positive, en utilisant notamment l’humour pour éclairer ce sujet difficile. La vidéo s’appelle “Italians in Becoming'”.

L’Italienne Stella Jean, née à Rome et originaire d’Haïti, est l’une des rares stylistes noires du pays, et la seule à siéger à l’influente Chambre nationale de la mode italienne, qui réunit les plus grandes maisons de couture du pays.

Aujourd’hui, la créatrice s’est donnée pour mission de dénoncer le manque de diversité et le racisme dans le monde de la mode, mais aussi, dans l’ensemble de la société italienne : “J’ai estimé qu’il était de mon devoir de ne pas me contenter de faire mon travail comme si rien ne se passait dans ce pays. J’ai donc préparé, avec des femmes victimes de micro-agressions, une réponse positive, en utilisant notamment l’humour pour éclairer ce sujet difficile. La vidéo s’appelle “Italians in Becoming'”

“Pour une noire, tu parles très bien l’italien”, “Tu dois avoir le rythme dans la peau, non?”, “Tu es plutôt jolie … pour une noire”. Voici certains des commentaires racistes qu’ont subi les jeunes femmes participant à la campagne. ¨Pour Stella Jean, la société italienne refuse encore bien souvent d’ouvrir les yeux sur ce problème.

Lorsque vous dites qu’il y a un problème racial et que nous sommes victimes de racisme, parfois même au quotidien, la plupart des gens vous répondent : “Mais non, de quoi parlez-vous ? Le racisme n’existe pas en Italie, mon meilleur ami est noir, j’ai une nounou noire, donc il n’y a pas de racisme en Italie.

Stella Jean a également écrit à la Chambre nationale de la mode italienne, lui demandant si “la vie des Noirs comptait dans la mode”, en écho au mouvement américain “Black Lives Matter”.

Des maisons de coutures italiennes épinglées

Ces dernières années, les maisons de couture italiennes ont été plusieurs fois épinglées pour des propos, produits ou campagnes racistes, du pull Blackface de Gucci aux figurines Black Sambo de Prada, en passant par les vidéos de Dolce et Gabbana, considérées par beaucoup comme des moqueries à l’égard des Asiatiques.

Cet été, Marni, une autre grande maison, s’est excusée après avoir été interpellée pour ses images d’un homme noir avec des chaînes aux chevilles.

Le président de la Chambre, Carlo Capasa, a répondu à la styliste que la lutte contre les disparités raciales dans la mode italienne ne faisait pas partie du domaine de responsabilité de l’organisme, mais qu’une telle initiative “relevait plutôt du parlement, du gouvernement ou de tout autre organe.”

Carlo Capasa a toutefois admis que la société devait se remettre en question : “Nous devons essayer de résoudre ce problème, et pour y parvenir nous devons changer notre culture. En Italie il y a une certaine rigidité, nous devons travailler là-dessus“, a-t-il estimé.

Stella Jean a décidé de ne pas présenter de collections à la Fashion Week de Milan, jusqu’à ce l’industrie de la mode italienne prenne réellement conscience du problème du racisme.

Euronews

2 Commentaires

  1. Qu’est-ce qui les empêche d’ouvrir leurs grandes maisons de couture… d avoir leurs industries… d’inventer quelque chose, enfin!

    • Sans les blancs ils ne savent pas faire pousser le coton, alors déjà c’est mal barré d’avance.

Les commentaires sont fermés.