Italie : Le terroriste communiste Battisti, au plus mal dans une prison pour djihadistes, a obtenu son transfert et a cessé sa grève de la faim

Cesare Battisti transféré à la prison de Ferrara : la grève de la faim est suspendue. L’ancien terroriste, condamné à la prison à vie pour quatre meurtres et d’autres crimes graves, était détenu en Calabre. Mesure dictée par les conditions de risque potentiel pour sa sécurité.

Cesare Battisti a été transféré de la prison de Rossano (Cosenza) à celle de Ferrara. C’est ce qu’a annoncé le Syndicat autonome de la police pénitentiaire (Sappe). À son arrivée à Ferrare, il a annoncé qu’il suspendait la grève de la faim entamée le 2 juin pour protester contre le placement dans la section de la prison de Calabre destinée aux terroristes islamiques.

Le transfert a été dicté par certaines conditions de risque potentiel pour sa sécurité. Dans la dernière période, en effet, dans la section où il était emprisonné, un climat de tension possible avait été créé, ce qui a également conduit à certains épisodes spécifiques.

En outre, la mesure s’inscrit dans le cadre d’une réorganisation plus générale du circuit de haute sécurité au niveau national, qui a été entravée ces derniers mois par la perversion de la pandémie et les limitations des transferts qui en découlent. A Ferrare aussi, Battisti sera soumis à une haute sécurité.

Battisti n’a donc pas été déclassé, c’est-à-dire ” relégué ” dans le circuit des détenus ” communs ” (sécurité moyenne) : cette procédure prévoit – outre la demande de la direction (également à la demande du détenu) – l’avis du Groupe d’observation et de traitement du pénitencier, qui évalue essentiellement l’adhésion du détenu au parcours de rééducation dans le temps. Si ce premier avis est favorable, d’autres avis sont demandés aux parquets compétents, après quoi le Dap décide de la déclassification. Dans le cas de Battisti, le parcours a été interrompu dès la première étape, compte tenu de la courte période de détention de ce dernier et de l’attitude maintenue jusqu’à présent pendant la détention.

“Parmi les meurtres commis par Battisti, il y a aussi celui du maréchal Santoro, alors commandant de la prison d’Udine – affirme Giovanni Battista Durante, secrétaire général de la Sappe – Nous espérons qu’il va maintenant purger sa peine, c’est-à-dire la prison à vie, étant donné que pendant tant d’années il a échappé à la justice et que pour les familles des victimes il y aura une juste compensation”.

L’ancien terroriste du Pac (Prolétaires armés pour le communisme), condamné à la prison à vie pour 4 meurtres et d’autres crimes graves, avait été transféré au département de haute sécurité AS2 de la prison de Rossano, en septembre 2020, lorsqu’il a quitté le pénitencier de Massama, à Oristano, où il se trouvait depuis 2017.

Il Resto del Carlino

__________