Italie : Les supporters coupables de racisme enfin bannis des stades à vie ?

Gabriele Gravina, le président de la Fédération italienne, a annoncé mardi qu’il souhaitait que les supporters reconnus coupables de comportements racistes soient exclus des stades à vie. Et il a expliqué que les outils nécessaires pour cela étaient opérationnels.

Souvent taxée de laxisme sur l’épineux et lancinant dossier du racisme dans les stades, la Fédération italienne en a-t-elle enfin pris la juste mesure ? En tout cas, après la multiplication des incidents racistes ces derniers mois en Serie A (ayant notamment visé le défenseur central sénégalais de Naples, Kalidou Koulibaly, à Florence, le gardien de l’AC Milan Mike Maignan contre la Juventus, ainsi que ses équipiers milieux Tiémoué Bakayoko et Frank Kessie face à la Lazio Rome), le président de l’instance, Gabriele Gravina a haussé le ton, ce mardi.

« Nous essayons de mettre en exergue la responsabilité individuelle, pour ne pas pénaliser toute une partie d’un stade. Nous avons la technologie nécessaire à notre disposition pour identifier les individus (coupables de comportements racistes), les expulser des stades et ne jamais les laisser revenir ! » Le fait, comme il l’a confirmé, que l’Italie a l’intention de se porter candidate à l’organisation de l’Euro 2028, joue peut-être un rôle dans ce durcissement salutaire. « J’ai des rêves et j’essaie de faire en sorte qu’ils se réalisent ». Celui de ne plus voir ni entendre le moindre incident raciste dans un stade en fait donc partie.

L’Equipe