Italie : Selon le préfet des Pouilles, “le besoin en logements pour les migrants est prioritaire dans la région de Matera”

Le préfet de Matera a tenu une réunion avec des représentants des forces de l’ordre, des associations, des syndicats et d’autres organismes gouvernementaux au cours de laquelle le besoin de logement des migrants est apparu comme une priorité essentielle.

Le Conseil territorial des migrations de la province de Matera va intensifier son travail à différents niveaux pour sensibiliser aux besoins de logement des migrants. À la suite d’une réunion tenue le 12 janvier sous la présidence du préfet de Matera, Sante Copponi, le besoin de logements de qualité pour les migrants est apparu comme une priorité.

Migrants accueillis dans la région du Basilicate lors d’un cours de formation

La réunion a rassemblé des représentants des forces de l’ordre, des associations, des syndicats, de l’agence italienne de sécurité sociale INPS, de l’inspection du travail du pays et du bureau scolaire provincial.

Le besoin de logement concerne surtout les agriculteurs

Au cours de la réunion, il est apparu que le logement des migrants concerne principalement les personnes travaillant dans l’agriculture dans la région de la plaine de Metaponto. “Il s’agit d’un problème de longue date, caractérisé par des logements précaires dans des fermes abandonnées et dans des ruines délabrées extrêmement précaires, avec des conditions sanitaires, environnementales et sociales médiocres”, indique un communiqué de la réunion.

Les représentants des associations et des syndicats ont demandé l’élaboration d’une procédure administrative pour permettre l’achèvement du centre d’accueil des migrants de la “Ville de la Paix” de Scanzano Jonico, dans la province de Matera, en utilisant les fonds du PON Legalità du gouvernement.

Créer un observatoire permanent

Le préfet a assuré qu’il prendrait contact avec le gouvernement régional pour connaître le statut administratif du dossier et demander des informations sur la date à laquelle il sera défini.

Il s’est également réservé le droit de convoquer une réunion du conseil territorial sur une base mensuelle, “afin de créer une sorte d’observatoire permanent visant à un examen conjoint entre les institutions, les associations de bénévoles, les associations professionnelles, les organisations agricoles et les syndicats, concernant les problèmes liés à des questions spécifiques, telles que le travail non déclaré.”

Matera News