La France annonce normaliser la délivrance des visas Schengen pour les Tunisiens

Emmanuel Macron en Tunisie. Crédit : Reuters

Dans un communiqué de presse conjoint diffusé ce 31 août, les ministres français et tunisien de l’Intérieur annoncent avoir « fait le point sur la coopération en matière migratoire et de mobilité et se sont félicités de la bonne dynamique en cours ».

On rappelle que la cheffe du gouvernement tunisien s’est rendu en France et que Gerald Darmanin et son homologue tunisien, Taoufik Charfeddine, se sont entretenus par téléphone. Le ministre de l’intérieur français « a fait part à son homologue tunisien de la normalisation par la France, avec effet immédiat, des modalités de délivrance des visas en Tunisie », peut-on lire dans le communiqué conjoint à notre disposition.

On poursuit en soulignant que « les ministres sont convenus de refaire une évaluation conjointe de la coopération sur l’ensemble des questions d’intérêt commun d’ici la fin de l’année », conclut-on.

Pour rappel, la Tunisie est aussi un des trois pays visés du Maghreb par les mesures de restriction décidées par Paris, en lien avec la délivrance des visas Schengen et en réaction à l’absence de coopération en matière migratoire, comme le soulignait le gouvernement français.

Si avec l’Algérie, les tensions semblent s’être apaisées, avec la visite d’Emmanuel Macron à Alger, et son entretien avec le président Abdelmadjid Tebboune, les choses semblent bien loin de tasser du côté marocain : l’expulsion de l’imam Hassan Iquioussen, dont l’accueil a été dans un premier temps accepté, a été finalement refusé, avec la suspension du laissez-passer consulaire.

Une réaction faisant écho au manque de clarté de la diplomatie français au sujet de la question du Sahara occidental.

Le Desk