La peinture “la plus blanche au monde” serait plus efficace qu’un climatiseur

Cette nouvelle substance réfléchit jusqu’à 98,1 % de la lumière du soleil.

Une bonne nouvelle pour la planète. Des scientifiques de l’université Purdue, dans l’Indiana aux États-Unis, ont mis au point la peinture la plus blanche qui existe, selon eux, pour lutter contre le réchauffement climatique, indique un article du quotidien britannique The Independent. Cette nouvelle substance est composée d’une forte concentration de sulfate de baryum, utilisé pour rendre le papier photo et les cosmétiques blancs.

Les chercheurs affirment que cette peinture réfléchit jusqu’à 98,1% de la lumière du soleil, contre 95,5% après leur dernière tentative il y a six mois. Lors des essais sur le terrain, ils ont également constaté que la peinture reste à plus de 4,5°C en-dessous de la température ambiante ou atteint une puissance de refroidissement moyenne de 117 W/m2, peut-on lire dans l’étude. Actuellement, les peintures blanches classiques ne reflètent que 80 à 90% de la lumière du soleil et ne peuvent pas rendre les surfaces plus fraîches que leur environnement, précisent les scientifiques.

«Nous estimons qu’il suffirait de peindre 1% de la surface de la Terre avec cette peinture –peut-être une zone où personne ne vit et qui est couverte de rochers– pour aider à lutter contre le changement climatique», affirme Xiulin Ruan, professeur d’ingénierie mécanique à l’université de Purdue, à la BBC […].

Slate