La poupée Barbie nous explique le privilège blanc

Temps de lecture : 3 minutes

Dans son dernier vlog sur YouTube, Barbie rappelle l’importance des mouvements mondiaux contre le racisme. Elle aborde aussi la question du privilège blanc. Barbie présidente ?

Le 7 octobre 2020, la chaîne YouTube de Barbie, la poupée mondialement connue, a mis en ligne une toute nouvelle vidéo, de type vlog : “Barbie et Nikki discutent de racisme.” Le principe de la chaîne : avec son ton de Barbie, la jeune femme blonde traite différents sujets d’actualité, comme ici, le racisme. “Ce n’est pas facile d’en parler, c’est exactement pourquoi nous devons en parler”, déclare la poupée à ses 9,7 millions d’abonnés.

“Des millions de personnes se lèvent dans le monde entier pour lutter contre le racisme, et elles le font parce que, trop souvent et pendant si longtemps, des gens ont été traités injustement, et dans certains cas, même blessés par d’autres à cause de la couleur de leur peau”, ajoute Barbie.https://www.youtube.com/embed/RCzwoMDgF_I

Des anecdotes sur le racisme au quotidien

Au fil de la vidéo, Nikki, l’amie de Barbie, raconte toutes les fois où elle a été ciblée à tort ou traitée injustement parce qu’elle est noire. “Barbie et moi avons organisé un concours de vente d’autocollants sur la plage le mois dernier. Nous nous sommes séparés et avons pris des directions différentes pour voir qui pouvait vendre le plus. Pendant que j’étais sur la promenade, la sécurité de la plage m’a arrêtée trois fois. L’agent pensait que je faisais quelque chose de mal”, détaille-t-elle.

La jeune fille partage aussi une autre anecdote concernant une note parfaite obtenue à un examen d’entrée dans un club de français. Le professeur lui a alors dit qu’elle n’avait obtenu ce score élevé que parce qu’elle avait de la chance, et non parce qu’elle était intelligente. Après avoir entendu cela, Barbie lui demande : “Pourquoi tu n’es pas resté dans le club pour lui prouver qu’il avait tort ?” Nikki rétorque : “Habituellement, quand je parle de ces choses, les gens trouvent des excuses. Ils disent des choses comme : ‘Eh bien, peut-être que tu aurais dû avoir un permis pour vendre sur la plage.’ Mais ce ne sont que des excuses. Les gens disent ces choses parce que je suis noire, et ils font de fausses suppositions sur moi.”

Le privilège blanc

Dans la suite de la vidéo, les deux protagonistes expliquent que le privilège blanc “n’est pas seulement l’addition d’opportunités, mais le fait de savoir que vous n’avez pas constamment à prouver que les gens ont tort ou à vous défendre”, avant même d’avoir fait quelque chose. “Ce n’est pas juste, parce que cela signifie que les Blancs ont un avantage qu’ils n’ont pas gagné, et que les Noirs ont un désavantage qu’ils ne méritent pas”, précise Barbie. Nikki répond alors à Barbie : “Tu m’écoutes et tu me soutiens ? C’est utile”.

Une vidéo engagée et remarquée

Lisa McKnight, vice-présidente senior et responsable mondiale de Barbie & Dolls chez Mattel, Inc. a déclaré au média Insider que cette vidéo faisait partie des efforts de la marque pour traiter les questions d’actualité. “Nous nous sommes engagés auprès de la communauté noire à utiliser notre plateforme mondiale, y compris Barbie elle-même en tant que blogueuse sur YouTube, pour aborder des sujets importants comme le racisme“, a déclaré Lisa McKnight.

“Être un allié implique d’avoir des conversations difficiles pour mieux comprendre la discrimination, c’est pourquoi nous espérons qu’en incitant Barbie et Nikki à explorer ces conversations dans un format adapté aux enfants, nous pourrons susciter des discussions productives dans les familles et donner à notre prochaine génération de dirigeants les moyens de devenir des défenseurs du changement, en élevant leur voix contre le racisme”, a poursuivi Lisa McKnight.

Si certain.e.s internautes ont trouvé que la marque de jouets avait “dépassé les bornes” avec sa dernière vidéo, d’autres ont été agréablement surpris.e.s de voir cette poupée vieille de plusieurs décennies aborder le concept de privilège blanc, essentiel pour déconstruire les rapports de domination raciste.

Au Féminin

4 Commentaires

  1. “Ce n’est pas juste, parce que cela signifie que les Blancs ont un
    avantage qu’ils n’ont pas gagné, et que les Noirs ont un désavantage
    qu’ils ne méritent pas”

    Notre avantage c’est d’avoir eu des aïeux qui ont trimé sang et eau dans les champs, les mines, les usines, les champs de bataille, etc…

    Les noirs, eux, ont été égaux à eux même aux fil des millénaires… Le néant.

  2. Ah ben oui faut conditionner les gamins, comme ça les générations futures finiront à genoux devant leurs maîtres noirs, tout simplement.

Les commentaires sont fermés.