Lalinde (24) : Noureldine, le migrant cuisinier, a ouvert son restaurant soudanais en Dordogne

Noureldine Daoud à La Gaïta, une ancienne sandwicherie kebab de Lalinde.

Ex-migrant de Calais accueilli à Mauzac en 2015, Noureldine Daoud a choisi de poser ses valises sur les bords de la Dordogne.

Dordogne, terre d’accueil ? Jamais l’adage ne s’est autant vérifié que pour Noureldine Daoud, 36 ans. En décembre 2020, ce Soudanais a ouvert son restaurant à Lalinde au terme d’un long périple de 6.600 kilomètres, du Darfour en guerre jusqu’au Bergeracois, en passant par l’Égypte, la Libye, la Tunisie, l’Italie, l’Autriche, l’Allemagne, Calais […]

L’équipe de votre restaurant rapide la Gaïta vient de changer. Nous gardons le concept de restauration rapide avec des choix culinaires différents, privilégiant des produits locaux de qualité et visant des clients pressés et exigeants dans le pays lindois.

Une équipe Soudanaise qui souhaite vous faire découvrir sa cuisine locale

Le premier objectif de ce restaurant La Gaïta est de proposer un nouveau style de fast food, qui associe la cuisine traditionnelle du Soudan à une présentation simple et contemporaine. C’est une cuisine qui, même à base de produits familiers aux européens, recèle, grâce à de secrètes compositions, des saveurs encore à découvrir.

La recette Agashe, vient de l’ouest du Soudan. C’est une manière de cuisiner la viande ou le poisson, avec de la poudre d’arachide et des épices. Les brochettes Agashe représenteront ce nouveau style. Il y aura également des plats végétariens : chakchouka, falafel.

Sud-Ouest