Laurent Tillon : « En se promenant en forêt on gagne en immunité »

Laurent Tillon, chargé de mission biodiversité à l’ONF, membre du Conseil National de la Protection et de la Nature et auteur de Être un Chêne, sous l’écorce de Quercus (Actes Sud), est l’invité du Grand entretien de France Inter.

L’histoire de Laurent Tillon avec son chêne, Quercus, a commencé à l’adolescence dans la forêt de Rambouillet. “J’ai eu une sorte de prise de conscience de la sérénité qui s’installait quand j’étais en contact avec cette forêt et ce site. J’ai eu l’impression de me ré enraciner.”

Laurent Tillon explique que “pour les chênes, quand les bourgeons éclatent, les feuilles sont tendres, et les insectes, qui se nourrissent des feuilles, grignotent ses feuilles. La première incidence c’est qu’ils produisent des molécules pour se protéger et certaines sont émises dans l’air et elles stimulent le système immunitaire des vertébrés, donc en se promenant en forêt on gagne en immunité, et cela aussi fait baisser l’hormone du stress.

Laurent Tillon rappelle que la forêt est un réseau qui, à la différence du réseau Internet, “permet à plein d’espèces de communiquer entre elle. L’information, les énergies, la nourriture, circulent entre des espèces qui ont besoin les unes des autres.” lI retrace plusieurs épisodes, pluies acides, tempête de 1999, qui ont affecté les forets françaises. Aujourd’hui le réchauffement climatique n’affecte pas trop le site dans lequel vit Quercus, un espace où la diversité des arbres est importante.