Lavrov met en garde contre le “véritable” danger de la troisième guerre mondiale

“Le danger est sérieux, il est réel, vous ne pouvez pas le sous-estimer”, a déclaré Lavrov. Ministère russe des Affaires étrangères/TASS

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré lundi que les pourparlers de paix avec l’Ukraine se poursuivraient, tout en avertissant qu’il existait un “vrai” danger d’une troisième guerre mondiale.

S’adressant aux agences de presse russes, il a critiqué l’approche de Kiev concernant les pourparlers, ajoutant : « La bonne volonté a ses limites. Mais si elle n’est pas réciproque, cela n’aide pas le processus de négociation.

“Mais nous continuons à engager des négociations avec l’équipe déléguée par [le président ukrainien Volodymyr] Zelensky, et ces contacts se poursuivront.”

Mais Lavrov a accusé l’ancien acteur Zelensky de “faire semblant” de négocier.

“C’est un bon acteur”, a-t-il déclaré.

Mais il a ajouté : « Si vous regardez attentivement et lisez attentivement ce qu’il dit, vous trouverez mille contradictions.

Compte tenu des tensions actuelles, Lavrov a déclaré que le danger d’une troisième guerre mondiale était “réel”.

“Le danger est sérieux, il est réel, vous ne pouvez pas le sous-estimer”, a déclaré Lavrov à l’agence de presse Interfax.

Concernant le conflit en cours en Ukraine, il s’est dit confiant que « tout se terminera bien sûr par la signature d’un accord.

“Mais les paramètres de cet accord seront définis par l’état des combats qui auront eu lieu au moment où l’accord deviendra réalité”, a-t-il ajouté.

The Moscow Times