Le film « Corsage », candidat aux Oscars, dans la tourmente après l’inculpation d’un acteur pour possession de matériel pédopornographique

L’inculpation de Florian Teichtmeister, âgé de 43 ans, a été annoncée vendredi. Depuis, la télévision publique ORF, qui a cofinancé le long-métrage, a décidé de s’abstenir de produire et de diffuser des œuvres avec le comédien.

L’équipe du film autrichien à succès sur Sissi Corsage, en lice pour les Oscars, était dans la tourmente dimanche 15 janvier, après l’annonce de l’inculpation pour possession de matériel pédopornographique du comédien qui joue l’empereur François-Joseph.

La télévision publique ORF, qui a cofinancé le long-métrage, « s’abstient immédiatement de produire et de diffuser des œuvres avec Florian Teichtmeister », peut-on sur le site Internet du groupe audiovisuel. Selon l’ORF, la chaîne de cinémas Cineplexx, qui gère plus de quatre cents salles dans douze pays, a aussi retiré de l’affiche l’œuvre présentée l’an dernier à Cannes en sélection Un certain regard.

L’association professionnelle de l’industrie cinématographique en Autriche a fait savoir à l’Agence France-Presse (AFP) qu’elle maintenait en revanche, « en concertation avec la réalisatrice et les producteurs », la candidature de Corsage pour les Oscars. Il faut « faire la différence » entre le film et la conduite de son acteur, plaide-t-elle, alors qu’elle l’a sélectionné pour représenter le pays en vue de la prochaine cérémonie, dans la catégorie du meilleur film étranger.

L’avocat de Florian Teichtmeister avait annoncé vendredi aux médias l’inculpation, confirmée depuis par le parquet de Vienne, de son client, âgé de 43 ans, qui compte plaider coupable et sera jugé à partir du 8 février.

Succès en salles

Il lui est reproché d’avoir possédé en grande quantité du matériel à caractère pédopornographique, au moins entre février 2008 et août 2021. Il risque jusqu’à deux ans de privation de liberté.

Dans un communiqué envoyé dimanche à l’AFP, les producteurs du film Corsage, Johanna Scherz et Alexander Glehr, affirment que le tournage s’est déroulé avant que « les premières rumeurs » n’apparaissent, « à l’automne 2021 ». Confronté, l’acteur leur avait affirmé « avec conviction » qu’elles étaient « fausses ».

« Entre-temps, nous avons informé en détail nos coproducteurs, distributeurs et partenaires commerciaux, les financiers et sponsors ainsi que l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences [qui remet les Oscars] sur les faits actuellement accessibles au public. »

Le film, qui rencontre un succès en salles et a été présenté dans environ soixante-dix festivals, où il a reçu plusieurs prix, a été acheté par plus de quatre-vingt-dix pays. Il est sorti à la fin de décembre aux Etats-Unis. Florian Teichtmeister a assisté à des premières en Autriche et en Allemagne.

La réalisatrice et scénariste de Corsage, Marie Kreutzer, s’est dite « attristée et en colère qu’un film féministe (…) soit à ce point sali et abîmé par les actions horribles d’une seule personne ».

Le théâtre national autrichien Burgtheater, où le comédien est sociétaire, a par ailleurs annoncé son licenciement avec effet immédiat.

Le Monde avec AFP