Le fils de George Soros félicite Kamala Harris pour son poste à la vice-présidence démocrate

https://bigleaguepolitics.com/son-of-george-soros-congratulates-kamala-harris-on-vice-presidential-pick/

Temps de lecture : < 1 minute

Alexander Soros, le fils de l’oligarque néolibéral George Soros, a félicité Kamala Harris pour sa sélection au poste de vice-président de Joe Biden, dans un tweet publié mardi.

Le jeune Soros qui a occupé un rôle de plus en plus important au sein de l’Open Societies Foundation de son père ces dernières années, se prépare sans doute à prendre la tête du groupe connu pour ses opérations d’influence électorale en Europe et en Amérique, et pour sa promotion de l’idéologie libérale.

L’adhésion de Soros à Harris semble indiquer que sa sélection comme vice-présidente satisfait les élites du Parti démocrate. Les dirigeants de Wall Street ont, eux, salué la nomination de Harris a la vice-présidence, indiquant qu”en taxant milliardaires ou spéculateurs financiers, elle empêcherait ainsi Joe Biden de s’engager « trop à gauche ».

George Soros lui-même avait initialement soutenu Elizabeth Warren en tant que candidate démocrate à la présidence, mais semble désormais prêt à verser des centaines de millions de dollars – une somme sans précédent pour l’oligarque hongrois – afin de soutenir la candidature de Joe Biden.

17 Commentaires

  1. Merde, le vieux débris a un rejeton prêt à servir… (Nouveau pseudo – ancien recyclé, en fait – validé sur Fds, ce qui me permet de poster sur les deux sites sans avoir à me reloguer ; merci d’avance @Denis)

  2. Ce mec a aussi posé avec Meghan Markle, avant le mariage de celle-ci au prince Harry. Les photos sont encore trouvables sur le net. D’autre part, le plus croustillant dans tout ça et ça n’a rien d’une fake news : les anglophones bien informés du background de Meghan Markle, ont trouvé que celle-ci avait en plus de sa carrière d’actrice de série B, une carrière de “yacht girl” auprès d’Esptein, le fameux milliardaire pédophile. Tout ce joli linge pue finalement. Et c’est encore le cas quand on s’intéresse d’encore plus près aux harcèlements que le candidat démocrotte, Joe Biden, aurait fait sur des jeunes filles non consentantes y compris ceux d’autres sénateurs américains, dont un a fini par dénoncer ce comportement inadéquat l’année dernière. Sans parler de la dépénalisation que l’Etat de Californie vient de passer sur les crimes commis sur des enfants, il y a peu.

Les commentaires sont fermés.