Le Franco-Suisse Alain Soral condamné en appel pour provocation à la haine

Il avait imputé aux Juifs l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, les 17 et 18 janvier 2019, sur le site internet de son mouvement d’extrême droite «Egalité et Réconciliation». Alain Soral, ou plutôt Alain Bonnet pour les tribunaux français, écope en appel ce mercredi 19 mai d’une peine de 4 mois de semi-liberté pour provocation à la haine.

Si la Cour d’appel de Paris a écarté certains éléments poursuivis, elle a du même coup confirmé la culpabilité de l’essayiste antisémite pour d’autres propos tenus sur cette plateforme en avril 2019 et ceux publiés dans un magazine en ligne en août 2018.

Il devra donc verser les sommes de 5400 euros pour 90 jours-amendes à 60 euros, 4000 euros pour 80 jours-amendes à 50 euros, ainsi que les frais de justice des parties civiles, notamment des associations dont J’accuse, l’Union des étudiants juifs de France, SOS Racisme et la Licra (Ligue contre le racisme et l’antisémitisme).

Cette dernière avait déjà fait saisir 45 000 euros sur le compte de la banque de la maison d’édition d’Alain Soral après l’avoir fait condamner, en 2013, à couper des passages dans quatre de ses livres […].

Le Temps