Le Havre (76) : Bilal Malek, candidat au concours Mister France, espère le doublé normand

Bilal Malek, 25 ans et originaire du Havre (Seine-Maritime), est candidat au concours Mister France, prévu le 17 avril. Après Amandine Petit, il espère réaliser le doublé normand.

Élu Mister Normandie en septembre 2020, Bilal Malek, 25 ans et originaire du Havre (Seine-Maritime), est candidat au concours Mister France 2021, programmé le 17 avril 2021 au Casino de la Grande-Motte (Hérault). Fier de sa ville, ce Havrais en seconde année de Master en marketing international à l’université du Havre espère faire le doublé normand après le couronnement de la Miss Normandie 2020 Amandine Petit, élue Miss France 2021.

Actu : Pourquoi avez-vous décidé de participer à des concours de beauté, comme celui de Mister France ?

Bilal Malek : C’est parti d’une conversation entre amis. On parlait des Miss et on a dévié sur les Misters. J’ai fait mes recherches et je me suis proposé pour participer au concours. De nature, j’aime relever les défis et me sentir évoluer dans la vie. J’ai souvent manqué de confiance en moi. Participer à un concours, je me suis dit que ça allait m’aider à progresser. J’ai aussi toujours été attiré par le milieu de la photographie et j’ai vu dans le concours une opportunité de me rapprocher de mon objectif. Après le concours, j’ai pour projet de postuler à des agences de mannequins. 

Quel souvenir gardez-vous de votre élection en tant que Mister Normandie ? 

BM : J’en retire beaucoup de joie et une grande fierté pour mes parents et mes proches. Ça m’a apporté un gain de confiance énorme, et m’a permis de faire des rencontres. Pour la finale régionale, j’ai été sélectionné parmi sept candidats.

« Je suis fier de ma ville! » 

Vous êtes originaire du Havre. Quel rapport entretenez-vous avec votre ville ?

BM : Je suis un peu chauvin. Je suis fier d’où je viens. Je suis né et j’ai grandi au Havre. J’aime ma ville. J’ai pour projet de travailler ici. Et puis, même si on reste bloqué depuis plusieurs années en Ligue 2 (rires), je supporte l’équipe de foot !

Comment abordez-vous cette finale ? 

BM : Au début, j’ai eu beaucoup d’appréhensions, avec la peur de ne pas être prêt. Je suis quelqu’un de soucieux du détail. J’aime faire les choses bien ! Mais là, je me sens mieux, et j’ai hâte de retrouver les autres Misters pour la finale. Le show va être super ! C’est plus qu’un concours, c’est une vraie aventure et j’en sors déjà grandi ! Cette finale, je l’aborde dans le calme et la sérénité.

Qu’est ce qui va faire la différence, selon vous ?

BM : Ce qui peut faire la différence, ça va être l’éloquence. Après les critères physiques, ça dépend de chacun. La bascule, c’est aussi l’aisance corporelle et orale sur scène. Avant, un concours de beauté c’était : ‘sois beau et tais-toi’ ! Maintenant, c’est un tout : il faut de l’élégance, du charisme, de la bienveillance, de l’altruisme. Il faut que les gens ressentent ça à travers nous. C’est ça qui fera la différence.

Vers un doublé normand ? 

Comment va se dérouler la finale ?

BM : C’est assez proche du concours Miss France. Il va y avoir un grand show au Casino de la Grande Motte, en trois étapes : un questionnaire de culture générale, ensuite plusieurs passages sur scène, en jean, torse nu ou encore en maillot de bain, et puis enfin, le discours devant le jury.
Le discours, c’est aussi l’occasion de revenir sur la cause que l’on défend. Moi, j’ai choisi la lutte contre la précarité étudiante. Je me suis rapproché d’un organisme havrais, Sunrise Charity. Je suis très fier de ça ! C’est une plateforme qui récolte des dons. J’ai créé une cagnotte et les dons seront redistribués à des associations. Moi qui suis étudiant, ça me touche encore plus de voir des étudiants en galère, surtout avec le contexte sanitaire.

Après Amandine Petit, Miss Normandie 2020 devenue Miss France 2021, espérez-vous faire le doublé normand ?

BM : Ça me motive carrément ! J’en joue au niveau de ma communication. Je dis de voter pour moi pour faire le doublé de la Normandie (rire). Mais au départ, quand elle a été élue, ça m’a mis la pression. On me disait de faire comme elle. Pour la Normandie, ce serait vraiment une grande fierté que deux Normands soient Miss et Mister France.

Actu.fr