Le maire de Rouen propose de remplacer une statue de Napoléon par une statue de Giselle Halimi

https://rouen.fr/evenement/2020/09/debat-citoyen-autour-statue-napoleon

Temps de lecture : 2 minutes

Pour Nicolas Mayer-Rossignol (PS), Maire de Rouen et Président de la Métropole Rouen Normandie : “L’égalité Femmes/Hommes est au coeur de notre projet : faire de notre territoire une Capitale du monde d’Après. Rouen doit être exemplaire. Cela doit se traduire dans les actes.

Puisque la statue de Napoléon Ier devant l’Hôtel de Ville (place du Général-de-Gaulle) est en rénovation, nous proposons avec l’équipe de la majorité municipale de lancer un débat et une consultation citoyenne autour de ce lieu : maintenir la statue là où elle se trouvait, ou bien la déplacer à Rouen (il n’est bien entendu pas question de la détruire !) et ériger place de l’Hôtel de Ville une figure féminine, qui serait choisie par les Rouennaises et les Rouennais.

J’assume la dimension symbolique forte de cette proposition. A titre personnel, je trouverais formidable que Rouen soit la toute première ville de France à accueillir, sur la place de l’Hôtel de Ville, haut-lieu de notre vie publique, face à la Mairie notre maison commune et tout en haut de la rue de la République, une statue ou une oeuvre d’art dédiée à Gisèle Halimi, figure de la lutte pour les droits des Femmes. Le débat est ouvert ! »

L’annonce a été faite aujourd’hui à l’occasion de la conférence de presse de présentation des journées du patrimoine et du matrimoine 2020. Laura Slimani, adjointe au Maire en charge notamment de la lutte contre les discriminations, de l’égalité femmes-hommes et de la démocratie participative, pilotera ce débat citoyen, en s’appuyant sur les collègues élues concernées : en particulier Marie-Andrée Malleville, adjointe au Maire chargée de la Culture, Elizabeth Labaye, Conseillère déléguée au patrimoine, et Christine De Cintré, élue en charge notamment du projet Rouen Capitale Européenne de la Culture.

Une étude récente avait montré que la statue équestre de Napoléon Ier située place du Général de Gaulle présentait une fissure évolutive menaçant gravement sa stabilité. La dépose de la statue, constituant un danger potentiel pour les usagers de l’espace public, avait été effectuée le 2 juillet dernier. Une analyse plus fine de l’état de la statue a permis de définir les conditions de sa rénovation, qui dureront plusieurs mois. Le temps de cette réparation, un débat et une consultation citoyenne sur l’avenir de la place de l’Hôtel de Ville/place du Général de Gaulle vont donc être proposés aux Rouennaises et aux Rouennais.

La statue équestre doit-elle rester sur la place de l’Hôtel de Ville ? Ou bien être implantée ailleurs à Rouen (par exemple sur l’Ile Lacroix, à proximité du Pont Corneille dont Napoléon Ier avait décidé la construction) ? Si la statue doit être déplacée, quelle autre figure prendrait sa place ? Pour l’heure, il ne s’agit que de propositions. Les Rouennaises et les Rouennais seront consultés et pourront dans les prochains mois s’emparer du débat, dont les modalités seront précisées très prochainement.

BONUS SPECIAL KHMERS VERTS

15 Commentaires

  1. C’est vrai. Que cette femme à droite est moche…. Mon Dieu…

    Assumer ce qu’on est est si “délicat”…
    Quelle bande de tarés…

    Qui ? Courtise (La bande) les écervelés en tout genre ?
    Ils fatiguent avant d’avoir commencer.
    Et si on creuse… De quel côté sont les plus pervers ?

    • A nous de lui ouvrir les yeux, des filles comme ça, c’est un challenge pour nous de les retourner, dans tous les sens du terme, je vous parle par expérience. En qques mois, la fille de gauche peut devenir la fille de droite, c’est un fameux challenge, j’en conviens, mais ça vaut la peine d’essayer au moins une fois dans sa chienne de vie.

Les commentaires sont fermés.