Le réseau social conservateur Parler interdit par Apple et Google

Après Google vendredi, Apple a décidé samedi de retirer de son App Store le réseau social conservateur Parler, considérant que l’application, très prisée des partisans de Donald Trump, était un nid d’”appels à la violence et d’activités illégales”.

Parler était devenue samedi l’application la plus téléchargée de l’App Store, juste avant d’être interdite. Dans un communiqué, le PDG de Parler, John Matze, a accusé “Apple, Google et autres membres du cartel de tyrans des géants de la tech, de coordonner leurs actions et de s’entendre pour empêcher la concurrence”.

Caisse de résonance de militants pro-Trump frustrés de ne plus pouvoir lire la prose du président sur Twitter, après la suspension définitive de son compte vendredi 8 janvier, l’application Parler a été condamnée au silence par Google et Apple.

Constatant que la plateforme était truffée de messages de soutien aux émeutiers qui ont fait irruption au Congrès mercredi à Washington – faisant cinq morts, dont un policier – les deux géants ont tranché.

“Apple avait lancé un ultimatum à Parler, vendredi, en demandant à ses responsables de retirer” les contenus litigieux, et de “fournir un plan détaillant les mesures qu’ils comptaient prendre pour modérer les contenus à l’avenir”.

Parler, qui avait 24 heures pour répondre, a présenté des mesures, jugées insuffisantes par Apple. “Il n’y a pas de place sur notre plateforme pour les appels à la violence et les activités illégales”, a expliqué samedi le géant californien. L’application “n’a pas pris les mesures adéquates pour s’attaquer à la prolifération de ces menaces. Nous l’avons retirée de l’App Store jusqu’à ce que ces problèmes soient réglés”.

The Verge