Les chasseurs alpins vont rendre hommage à Albert Roche, héros méconnu de la Grande guerre

Albert Séverin Roche a fait plus de 1000 prisonniers pendant la guerre.

RÉCIT – Le 27e bataillon des chasseurs alpins d’Annecy doit inaugurer ce 10 novembre, en présence du ministre des Armées, un buste en l’honneur du «premier soldat de France», auteur de prouesses pendant la Première guerre mondiale.

L’Histoire est parfois cruelle. Honoré à la fin de la Grande guerre, célébré en « premier soldat de France » par le maréchal Foch, commandant suprême des forces alliées en 1918, Albert Roche était parmi ceux qui ont porté le cercueil du soldat inconnu vers sa sépulture. Le Drômois était alors connu pour être le militaire du rang le plus médaillé de la guerre, en récompense de ses nombreux actes inouïs de bravoure.

Mais petit à petit, il est tombé aux oubliettes. « On a retenu les grandes batailles et les grands généraux de 1914-1918, rarement les fantassins », analyse l’historien Dominique Lormier qui lui a consacré un ouvrage. « On a aussi eu tendance à mettre en avant les as, ces héros aviateurs comme Guynemer, dompteurs de la modernité mécanique ». Les poilus, en revanche, ont rappelé dans la mémoire collective la souffrance du peuple français et le traumatisme de la guerre de tranchée. «Albert Roche est mort en 1939, dans un accident de la route… »

Le Figaro