Les femmes noires victimes de double peine sur YouTube

Partenariats non rémunérés, contenus démonétisés, absence d’invitations aux événements… De plus en plus d’influenceuses noires dénoncent les discriminations racistes dans un univers majoritairement blanc. Et appellent à une prise de conscience.

Lorsque la youtubeuse A.I.M lance sa chaîne à l’été 2016, elle découvre l’univers de la mode et du lifestyle en ligne, avec ses codes, ses personnalités, ses partenariats… et ses événements. Pour « créer du lien » avec les stars du Web, les marques organisent régulièrement des soirées mi-professionnelles, mi-festives, où se croisent les étoiles montantes du milieu. Sauf que la jeune femme assiste aux festivités depuis… son canapé. Quatre ans plus tard, elle est persuadée d’avoir été mise à l’écart à cause de sa couleur de peau.

« À l’époque, je me disais que je n’étais pas invitée à ces événements parce que je n’avais pas assez travaillé, raconte la vidéaste aux 87.000 abonnés. Mais quand je me suis mise à fréquenter des youtubeuses blanches, je me suis rendu compte qu’elles avaient des propositions tout le temps, même en ayant la moitié de mon audience. »

Confirmation de Chrissy Fro, une youtubeuse active depuis cinq ans et qui vend désormais ses propres produits en ligne : « Encore récemment, je ne savais même pas que de tels événements existaient en France. En fait, j’en étais juste exclue. » […]

Télérama

3 thoughts on “Les femmes noires victimes de double peine sur YouTube

  • Avatar

    Il serait plus simple de dire que les femmes noires sont victimes de TOUT.
    Et en cela, elles possèdent un incomparable talent…

  • Avatar

    C’est une idée très répandue maintenant … : soit disant qu’ils savent se servir de notre Tech !!
    Pourquoi double peine ?? … Triple ou quadruple aurait été plus approprié

    • Avatar

      Une peine dans chaque main ? ^^

Commentaires fermés.