Les origines du racisme en Occident

La question raciale reste encore fortement présente. Durant l’été 2020, le thème de la répression policière envers les Noirs et d’autres ethnies a refait surface aux États-Unis et ailleurs en Occident. Le racisme n’a certainement pas disparu. Or, la question se pose : comment est-il né?

Comme le montre Laurent Turcot dans cet épisode de «l’Histoire nous le dira», il aura fallu attendre presque le milieu du Moyen Âge pour voir les premières formes, visant surtout les personnes de confession juive. Auparavant, Grecs et Romains antiques divisaient le monde entre « civilisés » et « barbares » sans égard à la couleur de peau.

Or, peu à peu, avec l’avancement de la science et quelques histoires bibliques mal interprétées, des sociétés ont fini par considérer comme inférieurs ceux n’étant pas blancs. L’eugénisme et le suprémacisme gagnent de plus en plus de place, particulièrement aux États-Unis et en Grande-Bretagne. Une idéologie qui fera son chemin au 20e siècle auprès des gouvernements américains, africains et, évidemment, le régime nazi.