L’Europe doit-elle accueillir les déserteurs de l’armée russe ?

Illustration: soldat de l’armée rouge

La mobilisation des forces russes pose un dilemme aux Européens : doit-elle donner refuge rapidement aux Russes qui ne veulent pas entrer en guerre en Ukraine – au prix de s’aliéner les Ukrainiens ?

A peine Vladimir Poutine avait-il annoncé mercredi une mobilisation générale afin de recruter dans un premier temps 300 000 et plus tard probablement de nouveaux soldats pour sa guerre d’anéantissement contre le peuple ukrainien, les premiers effets étaient déjà visibles : en quelques heures, tous les vols de la Russie vers ces pays qui permettent aux Russes d’entrer sans visa, complets. Une énorme file d’automobilistes russes s’est formée à la frontière avec la Finlande, longue de 35 kilomètres. En Géorgie, les autorités sont tellement préoccupées par le nouvel afflux de voyageurs russes que les exigences en matière de visa sont en cours de discussion.

Poutine a transformé son pays en dictature – mais les Russes votent toujours pour lui, et ils votent avec leurs pieds. L’attaque contre l’Ukraine le 24 février a renforcé la vague d’émigration qui avait été forte les années précédentes. La nouvelle escalade de sa rhétorique guerrière fait qu’une idée se fait de plus en plus entendre et plus fort, et pas seulement à Bruxelles : l’ UEdevrait créer une incitation pour les hommes russes à refuser le service militaire – notamment par le biais d’un asile spécial accéléré. “Nous devons une protection aux Russes qui refusent de se battre dans une guerre criminelle, et ce serait un moyen efficace de faire pression sur le régime de Poutine”, a par exemple plaidé Miguel Poiares Maduro, ancien avocat général portugais à la Cour de justice de l’UE. et juriste. Gérard Araud, l’ancien ambassadeur de France à Washington, médiatisé, acquiesce : « C’est peut-être le moment de reconsidérer la question des visas pour les Russes. Aider les hommes qui tentent de fuir la conscription serait une bonne décision humanitaire et militaire.

Die Presse