Lille : Un étudiant condamné pour avoir posté un message raciste abject sur JeuxVidéo.com

Mardi 2 mars 2021, un jeune homme était jugé au tribunal de Lille pour des propos racistes extrêmement violents tenus sous couvert d’anonymat sur le forum JeuxVidéo.com.

Des propos racistes . Mardi 2 mars 2021, le tribunal de Lille jugeait un jeune homme pour incitation à la haine. Le prévenu avait publié un message raciste particulièrement nauséabond sur le forum JeuxVidéo.com.

« Je hais les n****s » dans un message publié sur JeuxVidéo.com

« Je hais les n****s, ces putains de singes puants. » C’est par ces mots que débute le message publié le 24 janvier 2019 sur le célèbre forum de discussion, très prisé des jeunes. Le reste de la publication enchaîne les propos abjects sur les Noirs. Prétendue supériorité des Blancs, comparaisons aux singes, vision très personnelle de l’histoire coloniale, tacle aux « gauchiasses bien pensantes » ou aux « juifs, n*****s et Roms, des races parasites », une envie d’éclater « leurs gueules contre un mur » ou de « déporter ces animaux à Auschwitz » et une conclusion invitant à l’extermination de « cette sale engeance » : tous les pires propos y passent dans ce message écrit sous pseudonyme.

« On est content d’arriver au bout », souffle le président du tribunal à la fin de la lecture des propos orduriers. Une publication très rapidement signalée par le modérateur du forum JeuxVidéo.com auprès de la plateforme Pharos. L’enquête déclenchée dans la foulée permet rapidement de remonter à Paul, alors étudiant en école de commerce à Lille.

« C’était juste pour faire réagir… »

Comme lors de son audition par les enquêteurs, le jeune homme aujourd’hui âgé de 21 ans, reconnaît face au tribunal avoir publié le message. Mais, affirme-t-il, il n’en est pas l’auteur. « C’est un copié-collé d’un post que j’ai vu ailleurs sur le forum. »Sans avocat pour le défendre, Paul argue qu’il n’avait « pas l’intention d’inciter à la haine. C’était juste pour faire réagir. Je dirais jamais ça dans la rue. Ce forum c’est un défouloir… »

Le prévenu, penaud, peine à donner une explication cohérente, jure qu’il n’avait « pas l’intention de déporter qui que ce soit ». « Vous n’avez pas prévu de rouvrir Auschwitz pour les Noirs ? Nous voilà rassurés », rétorque sèchement le président qui peine à rester impassible. « Ce n’est pas un poème d’amour aux petits oiseaux que vous avez partagé, c’est ce qu’on peut écrire de pire en la matière ! »

Le magistrat perd même patience quand le prévenu ose dire qu’il trouvait « drôle » une partie du message. « Drôle ?! Vous avez traversé un tiers de la France aujourd’hui (Paul vit désormais dans les Yvelines, NDLR) pour nous dire que c’était un message humoristique ? »

« C’est l’appel à la haine sur son fond de canapé »

Paul finira tout de même par reconnaître le caractère raciste de son message, mais se défend de partager ce genre d’idées. « J’ai aucun problème avec les gens de couleur dans la vraie vie. Je ne pense pas du tout le contenu de ce message. Le contenu de ce message est totalement irresponsable et il n’a rien à faire sur internet. Il y aura une sanction et je l’assume totalement. »Tout cela ne suffit pas à convaincre le procureur. Il évoque « le vrai malaise, la réelle gêne » à la lecture des propos tenus, « qui nous ramènent aux pires heures et aux pires atrocités de notre Histoire ».

Pour le représentant du ministère public, l’affaire est « symptomatique » : « C’est l’appel à la haine sur son fond de canapé où l’on s’autorise à tout. À l’audience, il a une forme de franchise assez désarmante mais ne nous livre aucune explication. Je sens une grande vacuité intellectuelle chez ce monsieur et une conscience très faible de la gravité des faits reprochés ». Pour le procureur, il ne fait aucun doute qu’un tel message incitait à la haine.

« Des gens, en lisant ce message, auraient pu commettre des violences. »

La condamnation diffusée sur JeuxVidéo.comCompte tenu de l’absence d’antécédent judiciaire au casier de Paul, le procureur requiert huit mois de prison avec sursis (il encourait un an d’emprisonnement), 750 euros d’amende et la publication de la condamnation sur les réseaux sociaux, « pourquoi pas sur ce forum JeuxVidéo.com » pour montrer qu’on peut « lever l’anonymat et faire passer le message ».

Le tribunal l’a déclaré coupable des faits reprochés. « Dans ce pays, il y a une liberté de penser, on ne peut pas tout dire ou tout écrire. Vous avez écrit ce qu’il y a de plus monstrueux. » Paul est condamné à huit mois de prison avec sursis, 750 euros d’amende. Il est par ailleurs déclaré inéligible pour une durée de trois ans et est interdit de toute fonction juridictionnelle. Le tribunal ordonne la diffusion de la condamnation sur le site JeuxVidéo.com pour une durée de deux mois.

*Le prénom a été modifié.

**Cette peine est susceptible d’appel. Tout prévenu demeure présumé innocent tant que toutes les voies de recours n’ont pas été épuisées.

Actu.fr