Littérature : « Femmes noires francophones », la philosophe Odome Angone présente son nouvel ouvrage de réflexions sur le patriarcat et le racisme

Odome Angone présente son nouvel ouvrage “Femmes Noires francophones, réflexions sur le patriarcat et le racisme au XXe et XXIe siècle”, Ed. Hermann, 2020. Un ouvrage qui aborde le procès de la négresse de Biarritz, l’affaire de l’appellation et des stigmatisations racistes et misogynes d’un quartier de France.

Ce lundi 21 décembre 2020, la littérature gabonaise s’est enrichie d’un nouvel ouvrage. Il s’agit du livre intitulé « Femmes noires francophones », paru aux éditions Hermann à Paris en Novembre 2020, écrit par le Docteur en philosophie espagnole Odome Angone. L’ouvrage est un hymne à la féminité, une prise de position contre le racisme et une confession intime sur le deuil. 

Odome Angone, docteur en philosophie résident au Sénégal, enseignante-chercheur à l’université Cheick Anta Diop et membre du comité scientifique de la Fondation F.A pour la Culture et le Leadership était face à la presse pour présenter son nouveau livre. 

« Femmes noires francophones », puisque c’est de cela dont il s’agit est un ouvrage composé de 5 chapitres axés principalement sur des sujets qui intéressent, qui touchent les femmes africaines. Il s’agit de la fécondité, la féminité, le deuil, l’amour, le racisme. A travers cet ouvrage, l’auteure fait le récit d’une vie, confortée par des expériences intimistes, comme on peut le remarquer dans le chapitre 2, « Expérience personnelle », dans lequel elle couche entre les lignes, son vécu 10 ans après la perte de son époux. 

« Ce roman que je présente aujourd’hui est une thérapie pour moi. Dix ans après la mort de mon mari, j’arrive enfin à ouvrir mon cœur et parler de cette expérience douloureuse qui a marqué ma vie à jamais (…) Je parle aussi de la femme, sa place dans la société. Il y a chez-moi un refus d’assignation, car il y a autant de modèles de femmes. Il faut que l’on démontre au monde que nous sommes diverses et variées. J’invite le public à me lire et découvrir la femme africaine que je suis », a-t-elle expliqué.

Odome Angone est née à Mitzic, dans le Nord du Gabon. Professeure de Littérature afrodiasporique d’expression française et espagnole (postcolonialité, littérature comparée, etc.), elle est actuellementent en poste à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar en qualité d’enseignante-chercheure au Département des Langues et Civilisations Romanes. Ses axes de recherches s’intéressent à l’extraterritorialité, les identités africaines et afrodescendantes (Afrique, France, Espagne, Amérique Hispanique).

En tant qu’espace paradigmatique de l’extraterritorialité, elle réfléchit depuis quelques années sur les imaginaires du numérique en général et, plus exactement, sur l’impact des réseaux sociaux sur la communication politique et institutionnelle au Sud du Sahara.