Longueau (80) : “Je suis attaqué en tant qu’élu noir”, victime d’actes racistes, un adjoint au maire porte plainte

Adjoint au maire chargé de la communication et du développement numérique aux côtés de Thierry Martel, Grégoire Gayino a porté plainte à deux reprises en moins d’un mois après avoir été la cible d’actes racistes.

À la fin du mois de janvier, Grégoire Gayino avait déjà eu l’amère surprise de trouver sur sa boîte aux lettres des autocollants représentants des macaques de Barbarie. “C’est arrivé après la distribution du bulletin municipal, où il y a les photos des élus“, raconte-t-il. Il se rend alors au commissariat pour porter plainte. Sur le site de la mairie, l’ensemble du conseil municipal affiche son soutien à Grégoire : “Face à cet acte intolérable, nous rappelons que Grégoire Gayino incarne et porte au quotidien les valeurs de l’humanisme chères au cœur de tous“, écrivent-ils.

. .

Un dessin détourné

Deux semaines plus tard, un courrier lui est adressé à la mairie. Il contient un dessin de mauvais goût : un homme blanc passe à côté d’un enfant noir et insinue qu’il est un singe. Comme l’ont noté nos confrères du Courrier Picard, il s’agit en réalité d’un dessin satirique de Jean-Marc Reiser, ancien dessinateur de presse qui s’est fait connaître dans Hara Kiri ou encore Charlie Hebdo. Un dessin à l’origine censé dénoncer la bêtise du racisme mais qui, sorti de son contexte, a été transformé une attaque personnelle.

Solidarité entre élus

Le maire a immédiatement prévenu son adjoint, qui a de nouveau déposé plainte. “On ne peut pas laisser de tels actes passer, aujourd’hui c’est moi, demain ce sera une autre personne“, déplore Grégoire Gayino. “Je suis très soutenu par l’équipe municipale, que ce soit la majorité ou l’opposition, et une habitante m’a même appelé ce matin pour me dire qu’elle était choquée de cet acte. J’attends maintenant que les élus au-delà de la ville réagissent.” 

La LICRA, SOS Racisme et le MRAP ont en effet adressé un courrier à l’association des maires de la Somme, regrettant que “la classe politique locale reste muette“.

. .

La présidente, Bénédicte Thiébaut, nous assure avoir appelé le maire de Longueau pour lui faire part de son soutien, et qu’elle doit rencontrer Grégoire Gayino rapidement. “Nous sommes solidaires avec la mairie ainsi qu’avec la victime. Je les ai également encouragés à apporter leur témoignage auprès de l’observatoire des agressions envers les élus qui a été mis en place au sein de l’association des maires de France, justement parce qu’on constate une recrudescence des incivilités envers les élus“, ajoute-t-elle.

France 3