Lot-et-Garonne : le préfet met en place un dispositif exceptionnel pour faire venir des travailleurs saisonniers marocains

Pour soutenir le secteur agricole, le préfet de Lot-et-Garonne, Jean-Noël Chavanne, permet la venue de travailleurs saisonniers marocains sur le territoire. Voici les modalités à suivre.

Afin de permettre au secteur agricole de Lot-et-Garonne de recruter la main-d’œuvre indispensable aux travaux saisonniers, le préfet de Lot-et-Garonne a mis en place un dispositif exceptionnel. Avec la plate-forme en charge des demandes d’autorisation de travail pour les saisonniers et la délégation territoriale de l’agence régionale de santé (ARS), les travailleurs saisonniers marocains ayant obtenu préalablement une autorisation de travail, auront la possibilité d’entrer sur le territoire national selon une procédure administrative et sanitaire dérogatoire.

Il est rappelé que depuis le 6 avril 2021, les demandes d’introduction de salariés étrangers présentées par les entreprises sont à adresser par voie dématérialisée. Une fois obtenue l’autorisation de travail pour un ressortissant étranger, l’exploitant agricole doit présenter auprès de la préfecture de manière dématérialisée […] une demande de laissez-passer saisonnier selon le type d’entrée en France. Il s’agit soit d’une demande pour la réintroduction de travailleurs saisonniers marocains qui disposent d’une carte de séjour dont la validité couvre la date d’entrée sur le territoire ; soit d’une demande pour une première introduction de travailleurs saisonniers marocains et/ou la réintroduction de travailleurs saisonniers marocains ne disposant pas d’une carte de séjour en cours de validité lors de l’entrée sur le territoire. Dans ce deuxième cas, la préfecture est chargée des relations avec l’OFII de Casablanca pour la délivrance des visas long séjour.

Un protocole sanitaire strict

Le protocole sanitaire fixant les règles d’entrée et de séjour des saisonniers sur le territoire national a été aménagé et harmonisé au niveau national afin de répondre aux nouvelles mesures prises dans la lutte contre la pandémie. Les travailleurs devront notamment réaliser un test PCR négatif 48h avant leur départ du Maroc, se soumettre à l’arrivée en France à une évaluation médicale, à un deuxième test PCR et une mise à l’isolement pendant 7 jours avant de réaliser un troisième test.

Enfin, ils devront s’isoler pendant 10 jours si le deuxième ou troisième test se révèle être positif…

La Dépêche