Lyon : Dans les coulisses souterraines de la base militaire du mont Verdun

La défense aérienne française se joue sous terre, en banlieue résidentielle lyonnaise. À près de 130 mètres de profondeur opère en parallèle le cerveau de (presque) toutes les opérations militaires aériennes françaises. Embarquement dans ce QG “secret-défense”.

Pour accéder aux salles de commandement, il faut franchir, badgé, 500 mètres de couloir et plusieurs sas aux portes métalliques plus épaisses les unes que les autres

Elle alimente les rumeurs les plus folles. La plus fantaisiste est celle de l’existence de pistes d’avions dissimulées sous terre, avec des escadrons de chasse prêts à s’envoler à tout moment des profondeurs du plus haut sommet de la métropole lyonnaise, par une immense porte secrète. La base militaire de Lyon-Mont Verdun a beau être aérienne, aucun Rafale n’a jamais atterri ni décollé. Seuls deux Mirages en exposition pourraient en donner l’illusion.

Basé dans les monts d’Or depuis 1973, le lieu abrite en réalité le commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes françaises. C’est “le poumon opérationnel de l’armée de l’air et de l’espace” selon les propres mots du général Vincent Cousin, commandant de la défense aérienne et des opérations aériennes françaises.

Lyon Capitale