Lyon : Pamela Badjogo, la chanteuse d’afropop soul bantou, dévoile son clip contre le racisme et le sexisme

La vidéo de «Toto», est une invitation adressée par l’artiste à explorer les lieux d’inspirations, les quartiers métissés et bouillonnants des villes françaises. Dans une ambiance à l’esthétique proche d’un clip de Sudan Archives mêlant esprit afrofuturiste et r&b, la chanteuse arbore différentes tenues à l’image des stéréotypes malheureusement attribués aux femmes africaines et aux artistes féminines.

Au sein de ce morceau rassembleur, la chanteuse se balade dans plusieurs endroits d’un quartier où les habitants sont à l’image de sa musique, d’époques différentes, cosmopolites et chaleureux. Troisième extrait de son univers afropop soul bantou qui annonce son nouvel album «Kaba», en 2021, la jeune chanteuse gabonaise Pamela Badjogo s’insurge dans le titre «Toto», dont le vidéoclip a été dévoilé au public le 4 décembre, contre les violences racistes et sexistes.

En chantant avec sa voix hypnotique et sensuelle en langue Bakaningui, la chanteuse délivre une ode à l’unité en ces temps de repli sur soi de partout sur la planète.

«Toto toto bassi wè mu toto wèssè wè vutugha mu toto (« Nous sommes tous poussières, nous retournerons poussière, au-delà de nos différences nous nous ressemblons tous »)».