Macron dans les Yvelines : «Il nous a dit que le Covid allait taper fort et dur jusqu’à la mi-avril»

Plusieurs élus des Yvelines ont participé mercredi soir à Poissy à une visioconférence avec Emmanuel Macron, qui était dans l’après-midi en visite au centre hospitalier intercommunal de Poissy-Saint-Germain.

L’Ile-de-France, une région à part? C’est en tout cas l’argument qu’ont répété les élus des Yvelines ayant participé à la visioconférence de ce mercredi soir avec Emmanuel Macron. Une réunion dédiée à la crise sanitaire et organisée à la mairie de Poissy, en marge d’une visite au centre hospitalier intercommunal de Poissy-Saint-Germain.

« La spécificité de l’Ile-de-France n’encourage pas à reconfiner le week-end, plaide le maire (DVD) de Poissy, Karl Olive. Il nous a entendus mais nous a dit que le Covid allait taper fort et dur jusqu’à la mi-avril. »

Arnaud Péricard, le maire (DVD) de Saint-Germain-en-Laye, abonde dans ce sens : « On ne peut pas reconfiner l’Ile-de-France comme on reconfinerait d’autres régions. Nous, les élus, lui avons dit qu’il y a une spécificité propre à l’Ile-de-France et qu’un reconfinement le week-end serait difficile à vivre. »

Vers une réouverture des restaurants mi-avril ?

« C’était un échange sans filtre, appréciable, estime Arnaud Péricard. Le président avait besoin de prendre conscience de ce qui se vit sur le terrain. Il n’a pas fait d’annonce mais a été à l’écoute. »

Pas d’annonce, mais le chef de l’Etat a laissé entendre qu’il y aurait sans doute, à partir du 15 avril, une réouverture graduelle des musées, puis des terrasses de café, puis des salles de spectacles, puis des restaurants, puis des boîtes de nuit « pour qu’il y ait du lien social » dixit le président.

L’article complet: Le Parisien

Les hasards du calendrier.