Macron représenté en dictateur sur des affiches : le parquet de Toulon ouvre une enquête

Le parquet de Toulon a ouvert mardi 20 juillet une enquête pour «injure publique» contre un afficheur varois qui a représenté le président Emmanuel Macron en Adolf Hitler sur deux grands panneaux pour dénoncer la contrainte vaccinale anti-Covid.

«Obéis, fais-toi vacciner», proclame l’affiche, qui représente le président de la République dans l’uniforme du leader nazi, avec une petite moustache, une mèche sur le front et le sigle de La République en Marche détourné en croix gammée.

«J’ai saisi la sûreté départementale du commissariat de Toulon dans le cadre d’une enquête préliminaire», a indiqué à l’AFP le procureur de Toulon Bernard Marchal précisant que la qualification retenue pourrait évoluer. Si l’ancien délit «d’offense au président de la République» a été abrogé en 2013 après un arrêt de la Cour européenne des droits de l’Homme condamnant la France, le chef de l’État est protégé de l’injure et de la diffamation publique comme tout citoyen ordinaire, même si les poursuites, parfois perçues comme une atteinte à la liberté d’expression, sont rarissimes […].

«Vous voyez Hitler, mais on peut y voir Staline, ou moi j’y vois Charlie Chaplin dans Le Dictateur», a déclaré à l’AFP l’afficheur varois Michel-Ange Flori.

Le Figaro