Malakoff (92) : Moctar le migrant malien exemplaire risque l’expulsion. Antoine, son maître d’apprentissage désespéré, « C’est peut-être le meilleur apprenti que j’ai eu à mes côtés »

Bien qu’il prépare un CAP dans la boulangerie L’Écureuil de Malakoff, Moctar, qui vient d’avoir 18 ans, est visé par une obligation de quitter le territoire français. Au grand désespoir de son patron.

Des apprentis, Antoine Lefèvre en a vu défiler quelques-uns derrière les fourneaux de L’Écureuil, la boulangerie qu’il a reprise avec ses parents, à Malakoff. Mais à le croire, aucun n’était aussi investi que Moctar, le jeune Malien avec qui, tous les matins, il plonge les mains dans le pétrin…

Le Parisien