Manifestations anti-suédoises en Turquie

Une manifestation anti-suédoise a éclaté devant le consulat de Suède à Istanbul, après qu’un extrémiste de droite dano-suédois ait été autorisé à brûler un Coran devant l’ambassade de Turquie à Stockholm. L’évèment a poussé les autorités turques à annuler une visite prévue du ministre suédois de la Défense. 

“La visite de Pål Jonson en Turquie le 27 janvier a perdu sa signification et son sens, nous avons donc annulé la visite”, a déclaré le ministre de la défense turc, Hulusi Akar. Cette visite avait pour objectif de tenter de lever les objections d’Ankara à l’entrée de la Suède dans l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN).

Une annonce suivie quelques heures plus tard par une manifestation anti-OTAN dans les rues de Stockholm. La Suède, pays candidat depuis la début de l’invasion russe en Ukraine, fait face au veto d’Ankara, qui pose plusieurs conditions. Les autorités turques réclament notamment que Stockholm cesser de protéger les réfugiés kurdes qu’elles considèrent comme des terroristes.

Un rassemblement où de nombreux drapeaux kurdes ont donc fait leur apparition. Certains manifestants vont même plus loin. Ils considèrent que l’Alliance est une organisation impérialiste, et ferait perdre à la Suède son statut de médiateur neutre.

Euronews