Mariages : “trop de débordements” et de “dérapages”, Reims veut adopter une charte pour “un vivre ensemble apaisé”

Les mariés devront signer une charte de bonne conduite à Reims. (image d’illustration) • © Mathieu Jarry / France 3 Occitanie

A Reims (51), le maire Arnaud Robinet propose ce lundi 20 juin 2022 au conseil municipal d’adopter une charte pour rappeler les règles de civilité et de tranquillité pendant les mariages. Ces derniers mois, de nombreuses incivilités ont été constatés.

Reims n’avait pas encore de document officiel pour réglementer les mariages comme c’est le cas dans de très nombreuses communes de France. Ce sera chose faite à l’issue du conseil municipal de ce lundi soir. La charte sera soumise au vote de tous les élus. 

Les débordements deviennent récurrents. Dernier exemple en date, ce samedi 18 juin, jour de commémoration de l’appel du général de Gaulle, des personnes faisant partie d’un cortège de mariage ont perturbé volontairement le bon déroulement de la cérémonie patriotique. “Un dérapage inacceptable” qui a conduit Arnaud Robinet à porter plainte pour ne pas laisser de tels faits impunis.

Des problèmes avec les cortèges

La charte est un rappel des règles essentielles de sécurité, de civilité et de tranquillité publique à observer par les futurs mariés et leur cortège. La mairie explique “qu’elle a pour objet de concilier les aspects festifs de l’événement avec le caractère solennel du mariage civil. Ces règles visent un vivre ensemble apaisé, dans le respect des autres cortèges et de la tranquillité publique”.

La ville de Reims est confrontée à des problématiques d’infractions routières et d’incivilités pendant ou en marge des cérémonies de mariage en mairie : “stationnements anarchiques, cortèges routiers anormalement bruyants, conduites dangereuses et diverses autres infractions au Code de la route, retards, cortèges de mariages irrespectueux des autres cérémonies, annulations de la cérémonie sans information préalable, manque de respect des fonctionnaires d’état civil, jets de confettis ou autres générant des interventions renforcées de nettoyage.”

Des cautions demandées aux futurs époux

Un système de caution sera intégré à la charte des mariages qui doit être signée par les futurs mariés. Le but est d’obtenir le respect des règles indispensables à une cérémonie de mariage réussie.

Pour l’année 2022, les tarifs des cautions applicables en cas d’incivilités seront les suivants :

  • retard des futurs époux et/ou de leurs témoins générant plus de 30 minutes de retard à l’heure initialement arrêtée de la cérémonie : 200 € 
  • annulation de la cérémonie de mariage au jour dit, sans information préalable (au plus tard la veille de l’évènement) de la Ville : 200 € 
  • jets de confettis ou autres (riz, pétales de fleurs, etc.) sur le parvis de l’Hôtel de Ville ou son perron, nécessitant une intervention de nettoyage : 500 €

La caution (un chèque de 500€ et un chèque de 200€) sera restituée dans son intégralité ultérieurement à la cérémonie ou, dans les cas susvisés dûment constatés, encaissée en tout ou partie.

France 3