Marseille : Sophie héberge un migrant guinéen mineur isolé, « Boubakar est inspirant pour moi »

Temps de lecture : < 1 minute

Faire preuve de générosité est parfois vu comme un effort, une contrainte, un sacrifice. Pourtant, l’expérience apporte aussi de nombreuses joies. Démonstration avec Sophie qui, depuis quelques semaines, accueille un mineur isolé originaire de Guinée.

L’appartement de Sophie n’est pas bien grand et, depuis que Boubakar habite chez elle, elle doit dormir dans le lit superposé de sa fille. Pourtant, de cette situation nouvelle, elle retient surtout les aspects positifs et inspirants.

« Si tu es seul et que tu fais du télétravail et que tu te fais chier et que tu es en dépression, accueille un mineur réfugié chez toi : je te jure, ça va aller beaucoup mieux dans ta vie. »

« En fait c’est aussi un peu pour moi un acte de rébellion de se dire : « Non, moi je ne veux pas vivre dans cette société et j’ouvre ma porte même en temps de Covid parce que sinon on va tous devenir fous. »

Grâce à l’association Ramina et à des gens tels que Sophie, les mineurs isolés qui découvrent la France sont accueillis dignement par des personnes honnêtes et généreuses capables de leur montrer le chemin à suivre.

C’est quand même mieux que de les plonger dans le désespoir ou de les jeter dans les bras de personnes peu recommandables.

15 Commentaires

  1. Notons que l’indice UV de ses gamins indiqué qu’elle est coutumière du fait…
    Édit : père (s) absent (s) …

  2. Un article qui inspire les poètes (cf. commentaires ci-dessus) et qui a peut-être inspiré DP? Ils t’ont piqué ta PAN, René 😀

    • Pauvre Aboubacar. Au lieu d’être avec des personnes de son âge, il est prisonnier de cette conne dépressive qui l’a pris chez elle comme l’on prend un animal dans un refuge, pour s’émerveiller de sa bonté…

Les commentaires sont fermés.