Meilleur boulanger de France : Le messin Seydou Diallo éliminé

Prix de la meilleure baguette tradition et du meilleur croissant de Moselle, dix-huit mois après la création de la boulangerie Poulard, rue Pierre-Perrat à Metz, et récemment de la nouvelle adresse 5 rue du Grand Cerf à Metz, Seydou Diallo concourait pour la huitième saison de l’émission : “La Meilleure Boulangerie de France”.

Il est forcément un peu déçu que tout s’arrête. Seydou Diallo, propriétaire des boulangeries Poulard à Metz, faisait partie des cinq boulangers du Grand Est sélectionnés pour accéder à la dernière manche de l’émission Le meilleur boulanger de France. Mais le jury a préféré retenir la boulangerie L’allégorie, de Strasbourg, lors de la diffusion vendredi 2 avril.

Un sentiment d’injustice et d’incompréhension pour le jeune Messin : « On a perdu à cause de la pâtisserie. Nous, on n’en fait pas, donc on partait avec un handicap. On a présenté de très bons produits en boulangerie et viennoiseries. On serait passé si on avait été jugé sur ça ».

Une autre façon de travailler le pain

Seydou Diallo précise que participer à cette émission était une belle expérience : « On s’est bien amusé. Je suis content d’avoir pu véhiculer un travail du pain sans additif, juste au levain ».

Il apprécie aussi d’avoir reçu des compliments de professionnels sur la qualité de sa production, son savoir-faire et aussi sur les connaissances des vendeurs pour expliquer les produits : « Ça prouve qu’on fait bien notre travail. On le fait au quotidien pour nos clients, pas juste pour la télé ». Et vu les files d’attente devant ses boutiques, les clients le lui rendent bien.

De la ville sénégalaise de Thies à la rue du Grand Cerf de Metz, nouveau lieu de chute du boulanger Seydou Diallo, il se sera écoulé onze ans. Retour rapide…

A la tête de la Boulangerie Poulard, Seydou Diallo a bien mis à profit la dernière décennie. Une période suffisante pour enchaîner les étapes d’une belle ascension.

Jugez plutôt :

– études de génie industriel à l’IUT de Thionville puis de physique-chimie à l’Université de Metz,

– formation adulte à la boulangerie la CMA 57,

– École nationale de meunerie et des industries céréalières,

– ouverture d’une première boulangerie à Metz dans le quartier Gare,

– Médaille d’or des concours “Une des meilleures baguettes de tradition française de Moselle” et “Un des meilleurs croissants pur beurre de Moselle”,

– participation à l’émission télévisée de M6 “La meilleure boulangerie de France”

– et enfin inauguration d’une seconde boulangerie au centre-ville de Metz. N’en jetez plus ! Un parcours mené au pas de course qui lui vaut aujourd’hui une forte attention médiatique et la fidélisation d’une clientèle messine en cours, en attendant d’autres projets gardés secrets pour l’instant.

Le Républicain Lorrain