Militants CGT blessés le 1er-Mai : la justice ouvre une enquête

Le parquet de Paris a saisi la sûreté territoriale d’une enquête pour « violences volontaires en réunion et dégradations en réunion » après l’agression de militants CGT en marge de la manifestation du 1er-Mai à Paris.

Des syndicalistes pris à partie, insultés, frappés et un véhicule dégradé. Les images de ces violences visant des militants de la CGT en marge de la manifestation du 1er mai à Paris ont suscité l’indignation. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « violences volontaires en réunion et dégradations en réunion ». Les investigations ont été confiées à la sûreté territoriale, précise le parquet de Paris au Parisien.

L’article complet: Le Parisien