Modèles noirs, regards blancs

Temps de lecture : < 1 minute

Alors que le mouvement américain Black Lives Matter a fait irruption dans le débat français, «Le doc Stupéfiant» se penche ce mois-ci sur la représentation des Noirs dans la culture populaire française. Une histoire de tristes caricatures et de racisme, mais également une histoire d’artistes qui font avancer les choses.

L’équipe de Léa Salamé est allée à la rencontre de personnalités qui nous aident à penser ces représentations, ces clichés et ces nouveaux modèles. Elle a notamment donné la parole à l’écrivain Alain Mabanckou, aux comédiennes Firmine Richard et Nadège Beausson-Diagne et au chanteur Abd Al Malik. […]

Habib Benglia, premier acteur noir français

Figure du cinéma colonial français, Habib Benglia fut le premier comédien noir de la scène française, le premier à dépasser la figuration pour connaître la célébrité.(Re)voir "Modèles noirs, regards blancs" sur france.tv ►bit.ly/ModelesNoirsRegardsBlancs

Publiée par France 5 sur Jeudi 15 octobre 2020
Le doc Stupéfiant : Modèles noirs, regards blancs

"La femme noire que je suis est rarement en charge de quoi que ce soit. Ça ne peut pas être moi."Alors que le mouvement #BlackLivesMatter résonne dans le monde entier, Le doc Stupefiant s'intéresse à la représentation des Noirs dans la culture populaire française.📺 20.50 sur France 5 et déjà disponible sur france.tv ►bit.ly/ModelesNoirsRegardsBlancs

Publiée par France 5 sur Mercredi 14 octobre 2020

Clichés, plaisanteries douteuses voire totalement racistes, en 2020, les discriminations liées à la couleur de peau perdurent en silence. Au cinéma comme dans d’autres professions, les personnes noires continuent d’être injustement sous-représentées. Dans un documentaire édifiant, des personnalités ont choisi d’élever la voix afin de faire avancer les mentalités. Lumière sur cette prise de parole essentielle. 

Il y a deux ans, pour la célèbre montée des marches à Cannes, seize actrices noires et métisses se réunissaient pour lutter contre une injustice : leur infime place au cinéma. Dans un livre intitulé « Noire n’est pas mon métier », ces femmes ont recensé les réflexions déplacées entendues lors de castings. Et malheureusement, elles sont loin d’être rares.

Si cet événement a été longtemps médiatisé, aujourd’hui, la lutte pour l’égalité et la justice n’est pas encore terminée. Au micro de France 5, l’actrice Nadège Beausson-Diagne ou encore Maboula Soumahoro, docteure en civilisations du monde anglophone, reviennent sur la représentation des noirs dans la culture populaire française.

Positiv R