Mossad: «Les femmes espions ont des capacités que les hommes n’ont pas»

Dans son dernier livre Mossad Amazons, l’historien Michael Bar-Zohar, spécialiste des services secrets israéliens, dresse le portrait de vingt femmes ayant marqué l’histoire de l’agence de renseignement. Il délivre des anecdotes sur ces figures d’exception.

Michael Bar-Zohar a pu interroger des dizaines d’agents féminins du Mossad. Photographie d’illustration. J Golby/jgolby – stock.adobe.com

L’historien Michael Bar-Zohar, biographe de David Ben Gourion et de Shimon Peres, est un spécialiste des services secrets israéliens. Dans son dernier livre Mossad Amazons (1), il dresse le portrait de vingt femmes qui ont marqué l’histoire de l’agence de renseignement. Il a pu interroger des dizaines d’agents féminins du Mossad et a été autorisé à décrire des détails jamais publiés auparavant sur les opérations auxquelles elles ont participé, dont certaines sont très récentes. Passage en revue.

LE FIGARO . – Quelle est la place des femmes dans le Mossad?

Michael BAR-ZOHAR. – L’image du Mossad dans le monde c’est des gars costauds, des James Bond mais il y a aussi des femmes qui ne sont pas moins capables que les hommes. Ce sont des femmes qui viennent du monde entier: d’Égypte, du Liban, de Pologne, du Canada, d’Australie, de France. Le Mossad cherchait à l’origine des femmes qui pouvaient se mêler à la population et de ne pas éveiller des soupçons. …[…].

Le Figaro