Mulhouse (68) : L’apprenti-couvreur zingueur ornementaliste alsacien Zakaria Bacha-Missimi reçoit la médaille d’or

Pour sa deuxième participation au concours national de meilleur apprenti de France (Maf), Zakaria Bacha-Missimi a décroché, le 20 juin , la médaille d’or du meilleur apprenti de France en tant que couvreur ornementaliste. Il avait déjà décroché le même titre en novembre 2021, en zinguerie.

Juste après son CTM (Certificat technique des métiers) réussi en juillet 2020 au lycée des métiers Eiffel de Cernay, Zakaria Bacha-Missimi a rejoint les Compagnons du devoir. « J’avais entendu parler des valeurs de respect et de partage des Compagnons du devoir, et c’est pourquoi je les ai rejoints dès la fin de mon CTM. » Un apprentissage qui lui convient. « J’ai pu suivre les cours à la Maison des compagnons de Muizon, près de Reims, deux semaines par mois. Et les deux autres semaines, j’étais chez mon maître d’apprentissage. J’y ai beaucoup appris. »

Aujourd’hui, ce jeune apprenti continue à viser l’excellence, une voie que lui reconnaissent ses pairs pour la deuxième fois, avec la médaille d’or de meilleur apprenti de France (Maf) comme couvreur ornementaliste. L’an passé, il avait déjà décroché le même titre en zinguerie. Il envisage un parcours professionnel pluriel.

« Je craignais de ne pas être à la hauteur »

Pour réussir ce nouveau concours, il a pu compter, une nouvelle fois, sur l’appui de toute l’équipe des professionnels de l’entreprise Romani de Brunstatt-Didenheim, qui l’emploie depuis trois ans comme apprenti, et ce jusqu’à la fin de cet été. Le jeune homme a franchi les étapes rapidement. Il a décroché son CAP de couvreur en juin 2022, en plus de ces deux médailles d’or de Maf, pour la zinguerie en novembre 2021, et donc pour la couverture spécialisation ornementaliste en juin 2022.

« Je serai convoqué pour recevoir ma médaille d’or Maf au théâtre du Châtelet à Paris en mars 2023. J’ai appris la bonne nouvelle un soir, en rentrant d’un chantier. Le jury national s’était réuni à Lons-le-Saunier le 20 juin. Je n’y croyais pas car, pour ce deuxième concours, je craignais de ne pas être à la hauteur. » Il s’était engagé à la suite d’un appel d’un Mof (Meilleur ouvrier de France) , lui-même couvreur, qui lui a fortement suggéré de se lancer dans ce second concours. Zakaria Bacha-Missimi s’y est inscrit en mars 2022 et s’est lancé dans la réalisation de sa nouvelle pièce dans la foulée. Il est le seul médaillé or sur sept candidats.

Trois ornements personnels

Le cahier des charges pour la partie ornementaliste était très précis et chacune de ses pièces a été réalisée manuellement. « Il m’a fallu 200 heures pour confectionner ces pièces. Heureusement, j’ai pu les concevoir à l’atelier de Bruno Romani, en dehors de mes heures de travail. C’est une chance. »

Étaient imposées : la réalisation d’un chaînon composé d’un coffret en zinc, qui permet de récupérer l’eau pluviale une cuvette de façade moulée et la descente en forme de gouttière ouvragée, qui permettent aussi de renvoyer l’eau pluviale dans le réseau. Zakaria Bacha-Missimi a pu apporter sa touche personnelle, avec la création d’une gargouille en zinc (qui a été agrafée avant d’être soudée, une technique rare d’un savoir-faire qui se perd), une enjolivure et un oiseau, eux aussi en zinc.

En septembre prochain, toujours avec les Compagnons du devoir, il rejoindra l’entreprise de Mario Ricchiuti, couvreur charpentier à Colmar pour son brevet professionnel en couverture. Son but ? Continuer à acquérir de nouvelles compétences et viser la perfection.

Dernières Nouvelles d’Alsace