Nancy Pelosi bientôt à Formose ? La Chine met en garde les États-Unis

Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants américaine, est arrivée mardi en Malaisie, deuxième étape d’une tournée asiatique qui risque de faire monter les tensions entre la Chine et les États-Unis en raison d’une visite à Formose non-confirmée mais de plus en plus probable. 

La présidente démocrate de la Chambre des représentants est arrivée lundi à Singapour avec une délégation d’élus américains pour une tournée asiatique de quatre jours. Puis, elle a atterri en Malaisie, et devrait se rendre en Corée du Sud et au Japon. Son escale à Taïwan n’a pas été officiellement confirmée, mais Nancy Pelosi avait prévenu qu’elle ne donnerait pas de détails sur son itinéraire pour des raisons de sécurité. 

“L’Armée populaire de libération ne restera pas les bras croisés”

De plus en plus probable sa visite à Taïwan menace de déclencher une crise diplomatique majeure entre la Chine et les États-Unis. La Chine communiste revendique en effet la souveraineté sur cette île et parle de provocation. Lundi encore, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a mis en garde Washington : “Nous tenons à avertir à nouveau les Etats-Unis que la Chine est pleinement préparée à toute éventualité. Tout va bien. L’Armée populaire de libération ne restera pas les bras croisés”.

Jinping menace Biden

Preuve de sa détermination, la Chine a mené ces derniers jours des exercices militaires à balles réelles à moins de 200 kilomètres des côtes taïwanaises et menace même d’envoyer ses chasseurs pour bloquer l’avion de Nancy Pelosi. Xi Jinping a menacé Joe Biden lors d’un entretien téléphonique jeudi dernier. “Qui joue avec le feu peut mourir par le feu”, avait lancé, prophétique, le président chinois. 

Europe 1