Nanterre (92) : La justice acquitte la nourrice haïtienne du «bébé secoué»

Les jurés n’ont donc pas suivi le parquet, qui avait requis, pour qui l’accusée était bien coupable. L’avocate générale avait requis huit ans d’emprisonnement et cinq ans de suivi socio-judicaire contre cette femme âgée de 38 ans.

[…] Le drame s’est produit le 6 juin 2012 à Nanterre. Esther L. avait 30 ans à l’époque. Haïtienne, elle était en France depuis deux ans quand elle a accepté de garder, en étant payée au noir [le bébé de trois mois]. […] La mère du bébé avait repris le travail huit jours plus tôt, au terme de son congé maternité…

Le Parisien

«Le retard mental du petit […], ses troubles neurologiques et sa vision altérée, l’enfant en souffrira à vie… Vu l’état de l’enfant quand le père est rentré, la violence remontait à quelques heures […]»
7/9/2021