Nantes : D’anciennes maisons EDF squattées bientôt transformées en halte pour migrants

Rue de la Gilarderie, à Nantes, trois anciennes maisons de salariés de RTE font l’objet d’une réhabilitation. Après avoir été squattées, elles deviendront une halte pour migrants.

De souvenir de riverains, les maisons mitoyennes occupées par les salariés de RTE (filiale d’EDF), rue de la Gilarderie, à Nantes, étaient vides depuis au moins 2013. Ils y ont vu débarquer trois ou quatre ans plus tard, plusieurs dizaines de migrants, une soixantaine au plus fort de l’occupation, à la recherche d’un toit sous lequel y faire une halte dans leur cahoteux chemin d’exil.

Une coopération entre acteurs sociaux, architectes et riverains

Des associations spécialisées dans le droit au logement et l’accompagnement des personnes sans-abri sont rapidement intervenues pour apporter une aide aux réfugiés. Le collectif de jeunes architectes Saga aussi, pour réfléchir à comment rendre vivable ​ce lieu vétuste et insalubre, que la surpopulation a continué à dégrader. Ils ont été rejoints par un collectif de riverains solidaires​, également…

Ouest France