Neufchâteau (88) : Une colonie de vacances clandestine découverte dans un centre culturel turc

Une vingtaine de mineures participaient à un séjour dans un Centre culturel turc, une structure religieuse de Neufchâteau, en dépit des mesures sanitaires actuellement en vigueur, la semaine dernière. La préfecture des Vosges a pris un arrêté vendredi pour y mettre un terme.

C’est d’abord une agitation inhabituelle, en pleines vacances scolaires, qui a attiré l’attention. Et quand les gendarmes ont appris ce qu’il se passait au sein du Centre culturel turc de Neufchâteau, en pleine pandémie de Covid-19, ils ont immédiatement alerté la préfecture. Jeudi dernier, les militaires ont découvert qu’une vingtaine de pensionnaires, des filles âgées de 10 à 17 ans, séjournaient dans l’établissement religieux depuis le début de la semaine, pour une sorte de colonie de vacances, encadrée par des animatrices présentées comme bénévoles.

Le préfet des Vosges a donc pris un arrêté vendredi pour mettre un terme à ce séjour, totalement interdit compte tenu du contexte sanitaire. De son côté, la justice n’a pas encore ouvert d’enquête pénale.

Une structure déjà dans le collimateur des autorités

Cette affaire survient au sein d’une structure déjà dans le collimateur des autorités depuis plusieurs mois. Plusieurs infractions administratives y auraient été relevées lors de différents contrôles menés fin 2020.

Par ailleurs, les sources de financement de l’association en charge du site susciteraient des interrogations, notamment de récents travaux pour réhabiliter un internat pour filles. Ces travaux auraient été réalisés grâce à des dons, selon les explications fournies aux autorités par les responsables associatifs. Cet internat était censé être fermé en décembre dernier, lorsqu’un contrôle a pourtant révélé qu’une adolescente y était hébergée.

Europe 1