OMC : La Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala, première femme directrice générale de l’organisation

15/02/2021

Économiste chevronnée, Ngozi Okonjo-Iweala, 66 ans, nommée, lundi, directrice générale de l’Organisation mondiale du commerce, est une des femmes les plus puissantes du Nigeria. En plus d’être la première femme à la tête de l’institution, elle en sera aussi la première dirigeante originaire d’Afrique.

__________

11/02/2021

La candidate nigériane serait, en cas de désignation, la première femme à diriger l’Organisation mondiale du commerce.

La voie est libre. Seule candidate à briguer le poste de directeur général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) après le retrait, vendredi 5 février au matin, de sa rivale sud-coréenne Yoo Myung-hee, la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala a toutes les chances d’être la première femme, en plus d’être la première Africaine, à prendre la tête de cette institution sise à Genève. L’ex-président des Etats-Unis Donald Trump, hostile à l’OMC, bloquait sa désignation, qui nécessite le consensus des 164 pays membres.

Un obstacle levé vendredi soir par l’administration Biden, qui a apporté « son soutien appuyé » à Ngozi Okonjo-Iweala. Le Commissaire européen au commerce, Valdis Dombrovskis, s’est félicité de cet appui. « Elle est la candidate de l’Union européenne. Avançons maintenant avec sa nomination, pour donner la stabilité nécessaire à l’OMC et commencer les réformes dont l’organisation a tant besoin », a-t-il écrit sur Twitter.