Nice (06) : «Estrosi collabo !», les manifestants anti-Pass sanitaire tentent de s’introduire chez le maire

Situation tendue cet après-midi, près de la résidence de Christian Estrosi à Nice. Des gaz lacrymogènes ont été utilisés contre les manifestants. Lors d’une manifestation anti-passe sanitaire à Nice, des individus se sont rassemblées devant le domicile du maire de la ville, Christian Estrosi.

La manifestation anti-passe sanitaire a tourné au vinaigre samedi à Nice. Des dizaines de manifestants se sont rassemblés devant le domicile de Christian Estrosi, le maire de la ville, scandant «Estrosi collabo, Estrosi collabo !». D’après des images publiées sur la Toile, les autorités ont dû user de gaz lacrymogènes pour les retenir. Une situation qui a fait réagir l’intéressé sur Twitter.

S’en prendre à mon foyer familial est inqualifiable et illustre la sauvagerie de ceux qui prétendent défendre une juste cause. Je ne céderai à aucune menace pour le bien des Niçoises et des Niçois. Je remercie les policiers qui ont pris les mesures nécessaires pour protéger ma famille. Et nous avons pris les précautions nécessaires pour confier nos enfants à des proches hors d’atteinte», a écrit Christian Estrosi.

Mercredi, l’élu affilié au parti politique «La France Audacieuse» avait demandé au préfet des Alpes-Maritimes à ce que tous ces rassemblements anti-passe sanitaire soient dorénavant «statiques». «Si manifester est un droit, paralyser le centre-ville est inacceptable !», s’était-il exclamé. Une situation qui d’après lui «porte un lourd préjudice pour les activités économiques de notre ville dans un contexte déjà compliqué par l’épidémie de Covid-19».