NICE – on se demande quand le motodidacte sera aussi intraitable avec les délinquants…

Il fait bon vivre à Nice pour les islamistes et les délinquants de tous poils, en revanche, ne pas porter correctement son masque vous expose à de sévères déconvenues.

On voit combien les flics ont facilité de se lâcher sur le pékin moyen sans défense, pendant que le reste du temps, des cités aux manifs indigénistes, en passant par les clandestins en défilés revendicatifs, la délicatesse, la discrétion et la tolérance serviles sont de rigueur. Avec à la manœuvre plusieurs fliquettes, les pires qui ne se sentent plus pisser quand elles portent un uniforme.

A 6 sur un type pour un masque mal porté, désolée, mais avec tout ce qui se passe dans notre pays, tout ça est absolument disproportionné et pour tout dire vraiment invraisemblable.

Jusqu’où peut on accepter que ceux qui ne nous protègent plus de toutes les pègres qui prospèrent activement en France, partent en roue libre façon George Floyd pour un “délit” qui n’existe que sur récente et arbitraire décision préfectorale ?

En revanche, dans les tribunes du Tour de France (comme d’ailleurs dans le microcosme journalisitque où les privilégiés qui relaient la propagande gouvernementale et sont grassement payés pour ça, on s’affranchit sans scrupule de ce qu’on exige de la plèbe, pas de port de masque, et encore moins de distances respectées :