Nîmes (30) : Un commerçant refuse les personnes voilées dans son magasin (Màj : devanture vandalisée, le groupe Casino fait retirer l’affiche)

Temps de lecture : 2 minutes

Le gérant d’une supérette à Nîmes n’acceptait plus les femmes voilées dans sa boutique. Sa devanture a été vandalisée dans la nuit de jeudi à vendredi.

À Nîmes, le gérant d’une supérette avait laissé à l’entrée de sa boutique une affichette pour prévenir que “à compter de ce jour, toute personne voilée ne sera(it) plus autorisée à rentrer dans le magasin“. Sa devanture a été caillassée dans la nuit de jeudi à vendredi. La supérette est fermée ce vendredi matin, rideau baissé. L’établissement est situé dans le quartier de la Croix de Fer.

La vitrine a été vandalisée dans la nuit. Le magasin est fermé. Pour l groupe Casino, joint par France Bleu Gard Lozère, “la position du groupe est très claire : on ne saurait évidemment pas tolérer de tels propos. On les condamne fermement, assène Melek Kocabicak, la directrice communication du groupe. Cet acte va vraiment à l’encontre de nos valeurs. On a pour vocation de répondre aux attentes de tous nos clients, dans le respect de la loi qui garantit le libre accès. Notre slogan “nourrir un monde de diversité” en témoigne. Notre position est très claire sur ce type d’initiative.

Le gérant a été immédiatement contacté par le groupe Casino. “On l’a eu. On lui a demandé de procéder au retrait immédiat de son affiche, explique Melek Kocabicak. Le magasin a été fermé.” Le gérant a-t-il pris conscience de la portée de ce geste ? “Oui il en a pris conscience. Eu égard à l’intensité des réactions, il a bien pris conscience de la gravité de son acte.” Regrette-t-il ? “Oui, certainement

France Bleu

12 Commentaires

  1. L’affiche aurait elle été retiré si il y avait eu marqué :

    A compter de ce jour,
    toute personne, blanche, de souche Française
    ne sera pas autorisée a rentrer dans le magasin

Les commentaires sont fermés.