Norvège : 24 heures dans la peau d’un migrant

Temps de lecture : < 1 minute

Vis ma vie de réfugié ! En Norvège, on n’a pas attendu la plus grave crise migratoire depuis la seconde guerre mondiale pour sensibiliser ces concitoyens aux conditions de vie des migrants. La faim, le froid, la peur : depuis 2004.

70.000 enfants et adolescents ont été envoyés dans de faux camps de réfugiés pour effleurer l’enfer auquel sont confrontés des millions de gens. Un jeu de rôle destiné à éveiller les consciences. Mais même au pays du prix Nobel de la Paix et de la défense des droits de l’homme, cette initiative dérange.