Nouvel An : les vœux trotskistes du préfet de police de Paris, Didier Lallement

Temps de lecture : < 1 minute

Jamais à un coup d’éclat près, le préfet Lallement a choisi pour sa carte de vœux 2021 une citation du bolchevik et fondateur de l’armée rouge Leon Trotski. Quelques mots martiaux, où il est question de maintenir l’ordre contre le naufrage.

S’agit-il d’un pied de nez à l’attention de l’ultragauche, des blacks blocks et autres potentiels adeptes de « la révolution permanente » théorisée par l’exilé assassiné sur ordre de Staline ? D’une référence humoristique à sa propre réputation de préfet à poigne et donc d’une marque d’autodérision ? Ou d’un hommage personnel et provocateur à celui qui préconisait de « terroriser l’adversaire » ? Ou peut-être a-t-il voulu signifier que « l’ordre n’est ni de droite, ni de gauche » comme le confie un des interlocuteurs du Préfet ? A vos hypothèses…

Le Parisien et RT

1 Commentaire

  1. Trotski c’était le geontil communiste hein! Faut l’savoir…bon le plus gros assassin, avec la geontille armée rouge, avant la prise de pouvoir définitive de Staline et son exil, mais je persiste, cépapareil….parce qu’il était pas copain oncle Jo, donc ça remet les compteurs à zéro.

Les commentaires sont fermés.