Nouvelle-Calédonie : Les indépendantistes kanaks provoquent une nouvelle journée d’émeutes

C’est devant l’usine de nickel du Sud, sur le site de Prony, que la tension a été la plus forte, ce jeudi 10 décembre. Pour empêcher des intrusions, les forces de l’ordre ont dû faire usage de leurs armes. Le personnel de ce site classé Seveso a été évacué. “La gendarmerie nationale tient actuellement le site“, a précisé le Haut-Commissaire Laurent Prevost, qui “condamne des actes irresponsables“.

Nouvelle-Calédonie : situation critique devant l’usine de nickel du Sud. Les gendarmes ont dû faire usage de leurs armes. Le personnel a été évacué.

Jeudi soir à Nouméa, une réunion de concertation était organisée entre l’État et les principaux dirigeants politiques, au “format Lepredour“, pour évoquer l’avenir institutionnel et notamment le dossier du nickel. En visioconférence depuis Paris, le ministre des Outre-mer avait convié cinq leaders non-indépendantistes et cinq indépendantistes. Mais les indépendantistes ne sont pas venus. Ils avaient déjà annoncé en début de semaine leur intention de boycotter cette réunion.

France TV Info