Paris : Échauffourées à proximité de l’Assemblée nationale contre le texte de loi “sécurité globale”

Temps de lecture : < 1 minute

Après un rassemblement près de l’Assemblée nationale pour dénoncer la proposition de loi « sécurité globale », des heurts ont éclaté.

Des centaines de personnes s’étaient rassemblées en milieu d’après-midi, à l’appel notamment de syndicats de journalistes et associations de défense des droits de l’homme, pour protester contre la proposition de loi « sécurité globale » qui empêcherait selon eux les journalistes et citoyens de filmer les forces de l’ordre durant les manifestations.

Le rassemblement vise l’article 24 de cette proposition de loi portée par LREM et son allié Agir, dont l’examen démarrait mardi.

Cet article controversé prévoit de pénaliser d’un an de prison et 45 000 euros d’amende la diffusion de « l’image du visage ou tout autre élément d’identification » d’un policier ou d’un gendarme en intervention, lorsque celle-ci a pour but de porter « atteinte à son intégrité physique ou psychique ».

Les syndicats de journalistes – qui appelaient à ce rassemblement au côté de la Ligue des droits de l’homme, d’Amnesty International et d’autres organisations comme Reporters sans frontières – estiment que ce texte revient de fait à interdire aux journalistes et aux citoyens de filmer les policiers en action et empêcherait, par exemple, de documenter les violences policières.

3 Commentaires

  1. Comme toujours, la rue est occupée par les gauchiasses. Nous sommes de pures brêlasses comparativement à ces chiasses.

    • c’est oublier que bcp se délectent des mesures coercitives qui les enferment à la maison: que ce soit contre la racaille immigrée, “la violence routière” ou le chtite virus.
      Tous ces mous de la bite qui pensent passer sous les fourches Caudines de “l’Etat de doigts” parce qu’ils se pensent exemplaires,, être de vrais boy scouts de la démocratie.
      Il suffit de respecter la loi… qu’ils disent!…Puis on a Eric Ciotti…ça roule des mécaniques, ça demande des caméras partout et des flics supplémentaires…
      Les droitards sont vraiment des merdes humaines sans le moindre intérêt politique autre que celui d’un vote, ils ne servent à rien.

Les commentaires sont fermés.